mardi 23 juin 2009

CAJUN DE L'AN 2000 (C'EST NOUS LES QUÉBÉCOIS ET ON EST EN 2009...et toujours rien




Les verrons-nous un beau jour à l'aube
S'avancer à l'horizon
Les bateaux qui nous emporteront ?
Entendrons-nous les cloches des villages
Annoncer qu'il est trop tard
Sonner l'heure du départ ?

Ou serons-nous tout simplement
Déportés du petit écran
Victimes et artisans
Du prochain grand dérangement ?
Nos campagnes seront-elles nos bayous
Notre pays d'exil ?
Un beau matin nous réveillerons-nous
Cajuns de l'an 2000 ?

Quand tous nos poètes se seront tus
Que seront partis tous nos aïeux
Et que nous aussi nous nous ferons vieux
Quand on changera le nom de nos rues
Pour ceux du pays des Angles
Que nos enfants ne parleront plus la langue

Irons-nous manger du gumbo
Le samedi chez les Thibodeau ?
Danser le two-step au Fait-dodo
Ecouter les zydecos
Chanter Diggy liggy li, diggy liggy lo ?
Jambalaya, souvenez-vous
Y a pas longtemps, pas loin d'ici
A Sault-Sainte-Marie

Anne, ma sœur Anne
N'a jamais rien vu venir
Et les bateaux l'ont emportée
Pour une autre Louisiane
Une autre swamp aux souvenirs
Une autre île-sous-le-vent, abandonnée

{x2:}
Irons-nous manger du gumbo
Le samedi chez les Thibodeau ?
Danser le two-step au Fait-dodo
Ecouter les zydecos
Chanter Diggy liggy li, diggy liggy lo ?
Jambalaya, souvenez-vous
Son of a gun, aurons-nous du fun
Dans les bayous ?

Son of a gun, aurons-nous du fun
Dans les bayous ?

Anne, ma sœur Anne
Entends-tu les goddams qui viennent ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire