mercredi 30 septembre 2009

Tu ne te souviens pas des mots, invente-les pardi !!!!




(Je cherche après Titine) aussi interprété par Brel .... ... ....

(une chienne qui avait vraiment du chien)


Se bella giu satore
Je notre so cafore
Je notre si cavore
Je la tu la ti la twah
La spinash o la bouchon
Cigaretto Portabello
Si rakish spaghaletto
Ti la tu la ti la twah
Senora pilasina
Voulez-vous le taximeter?
Le zionta su la seata
Tu la tu la tu la wa
Sa montia si n'amora
La sontia so gravora
La zontcha con sora
Je la possa ti la twah
Je notre so lamina
Je notre so cosina
Je le se tro savita
Je la tossa vi la twah
Se motra so la sonta
Chi vossa l'otra volta
Li zoscha si catonta
Tra la la la la la la

Ce matin, dans « La Presse » papier, sous la photo de Falardeau, il est écrit ceci :




« Songez à tous ceux qui mirent leurs doigts, leurs mains de chair dans l’engrenage, pour que cela change et songez à ceux qui ne discutaient même pas leur cage ». Aragon

Ça dit tout.
Dans la section nécrologie :(

mardi 29 septembre 2009

MÊME SI J’AI UNE BANNIÈRE 18 ANS ET PLUS,

UNE BARRIÈRE QUOI, UNE CLÔTURE ÉLECTRIQUE, une colture à vache, CE MATIN J’AJOUTE : ÂMES PUDIQUES S’ABSTENIR. Today’s the day.

Hot stuff (streaptease)



Hot massage (une rouquine….)

dimanche 27 septembre 2009

JE N'AI PAS POUR MAITRESSE ...

Je n'ai pas pour maîtresse une lionne illustre:
La gueuse, de mon âme, emprunte tout son lustre;
Invisible aux regards de l'univers moqueur,
Sa beauté ne fleurit que dans mon triste coeur.
Pour avoir des souliers elle a vendu son âme.
Mais le bon Dieu rirait si, près de cette infâme,
Je tranchais du Tartufe et singeais la hauteur,
Moi qui vends ma pensée et qui veux être auteur.
Vice beaucoup plus grave, elle porte perruque.
Tous ses beaux cheveux noirs ont fui sa blanche nuque;
Ce qui n'empêche pas les baisers amoureux
De pleuvoir sur son front plus pelé qu'un lépreux.
Elle louche, et l'effet de ce regard étrange
Qu'ombragent des cils noirs plus longs que ceux d'un ange,
Est tel que tous les yeux pour qui l'on s'est damné
Ne valent pas pour moi son oeil juif et cerné.
Elle n'a que vingt ans ; - la gorge déjà basse
Pend de chaque côté comme une calebasse,
Et pourtant, me traînant chaque nuit sur son corps,
Ainsi qu'un nouveau-né, je la tette et la mords,
Et bien qu'elle n'ait pas souvent même une obole
Pour se frotter la chair et pour s'oindre l'épaule,
Je la lèche en silence avec plus de ferveur
Que Madeleine en feu les deux pieds du Sauveur.
La pauvre créature, au plaisir essoufflée,
A de rauques hoquets la poitrine gonflée,
Et je devine au bruit de son souffle brutal
Qu'elle a souvent mordu le pain de l'hôpital.
Ses grands yeux inquiets, durant la nuit cruelle,
Croient voir deux autres yeux au fond de la ruelle,
Car, ayant trop ouvert son coeur à tous venants,
Elle a peur sans lumière et croit aux revenants.
Ce qui fait que de suif elle use plus de livres
Qu'un vieux savant couché jour et nuit sur ses livres,
Et redoute bien moins la faim et ses tourments
Que l'apparition de ses défunts amants.

----
Si vous la rencontrez, bizarrement parée,
Se faufilant, au coin d'une rue égarée,
Traînant dans les ruisseaux un talon déchaussé,
Et la tête et l'oeil bas comme un pigeon blessé,
Messieurs, ne crachez pas de jurons ni d'ordure
Au visage fardé de cette pauvre impure
Que déesse Famine a par un soir d'hiver,
Contrainte à relever ses jupons en plein air.
Cette bohème-là, c'est mon bien, ma richesse,
Ma perle, mon bijou, ma reine, ma duchesse,
----

Celle qui m'a bercé sur son giron vainqueur,
Et qui dans ses deux mains a réchauffé mon coeur.



Tag : (beaudelaire, moustaki, reggiani)

samedi 26 septembre 2009

Asti de cÔlisse !



J’ai effacé ma « blog list » par inadvertance, en réalité parce que j’étais pressée….encore !!!! Et comme j’suis pas 100 % dans mon assiette, vu que j’suis encore grippée (mais pas grippette), bin c’est ça. Je la referai ! Juste que vous sachiez que j’ai pas fait exprès.


ribbet

vendredi 25 septembre 2009

là, mémère en a assez !


Cet ordi est lent comme....la tortue depuis quelques temps. Toutes les vérifications d'usage ont été faites par "l'usagère" (je suis une GREnouille, pas une nouille hihi). Rien n'y fit !!! Alors demain, c'est au docteur qu'il ira ce petit cancre (peut-être même tantôt tiens). Ouais....pas pour rien que c'est au masculin, UN ordinateur misère (jeul sais c'est niaiseux écrire ça et si j'aimais ça être niaiseuse hen )! Depuis une heure, je n'ai réussi qu'à écrire deux commentaires. SÉRIEUX ! Chez Éric.
SAINTE-MISÈRE PRIEZ POUR NOUS !


Tout ça pour dire, ne me cherchez pas dans les prochains jours, public en délire....
Ribbet sacramant !
"la mer c'est dégeulasse, les poissons baisent dedans" Renaud
(et les grenouilles de mer itou)


jeudi 24 septembre 2009

mercredi 23 septembre 2009

Yolande, Rainette, Pierrette....






Vendredi matin jour de congé pour moi, vers 10 heures, mon amie Yolande me téléphone :
- Rainette, veux-tu traverser pour prendre un café avec moi ?
- Alors tu me prépares un allongé ? Ok j’accourre !
On se voisine souvent Yolande et moi. On aime goûter des friandises, des brioches que l’on fait chacune de notre côté, et entre deux éclats de rire, on aime se rincer le gosier avec des liqueurs de framboises, de cerises, de noix.

Ce matin-là, alors que je m’apprêtais à prendre ma première gorgée de café « aromatisée », elle a appelé avec autorité :

- Tania !!!

Une ravissante chienne épagneule s’est gentiment avancée vers nous.

- Tiens mon amour, a susurré Yolande en offrant une petite gâterie à Tania.

En voulant attraper sa récompense, Tania s’est retournée et m’a presque mis son postérieur en pleine face !

- Seigneur Jésus, mais c’est quoi cette blessure au flan ? Qu’est-il arrivé à ta petite chérie ???

- Ne m’en parle pas Rainette. C’est le foutu chien de Pierrette ! Il passe le plus clair de son temps à terroriser Tania, lui courir après en essayant de la « monter », pauvre petite chienne pourtant opérée ! C’est un vrai monstre ce chien, un veau, un « beef », tout « un bétail » ! Une calamité. Sans compter qu’il a massacré ma haie et mes fleurs ! Même si je ferme la porte de mon jardin, il passe par-dessus, c’est un géant avec ses longues pattes et ses hanches trop hautes ! Ce qu’il est laid, je déteste ce chien ! Je ne sais plus quoi faire ! Je ne peux quand même pas garder Tania à l’intérieur, c’est l’été, elle aime bien se reposer en dessous des arbustes et jouer avec les petits papillons qui viennent se déposer sur son museau ! Elle est tellement mignonne ma mignonnette !

- On a déjà parlé de tout ça à Pierrette mais rien à faire, elle fait la sourde oreille ! Ça prendrait un plan B, le plan A étant de le tirer à bout portant est trop drastique.

- Ouais….tu sais les petits gâteaux aux amandes dont toi seule connaît la recette, on pourrait mettre une substance mortelle dedans, qu’en penses-tu Rainette? Mais pas tous, j’aimerais bien que tu m’en gardes 6, avec le vin de noix, je me ferai un petit goûter divin !

- D’accord. Je traverse illico préparer ces petites bouchées d’amour ! Redonne-moi un peu d’eau de vie pour me donner du courage. Tiens, du vin au marasquin, c’est mon préféré.

Elle m’en versa dans un gobelet, m’en redonna et m’en re-redonna. Je traversai la ruelle en zigzaguant légèrement, prudemment, à 11heures du mat, il était un peu tôt pour exhiber une cuite en public !

Arrivée à la maison, je préparai du mieux que je pouvais vu mon état d’alcoolémie avancé, 6 gâteaux pour le chienchien méchant, 6 pour mon amie Yolande et sa chienne.

En retournant chez Yolande, je laissai les 6 gâteaux empoisonnés pour REX en passant, je les jetai simplement dans sa cour. Je l’ai vu se garrocher sur les petits fours comme un affamé ! Il ne me restait plus qu’à attendre le résultat tout en étant bien cachée. J’ai vu Pierrette sortir, la pauvre faisait pitié à la vue de REX se pliant de douleur, elle aimait son chien même si ce dernier était détesté de tous ! Mais tant pis pour elle, elle n’avait qu’à bien le dresser ou le garder à l’intérieur. Sinon construire une clôture plus haute pour que le cabot n’aille pas faire ses avances à toutes les chiennes du quartier ni massacrer mes poules ni même s’amuser avec des grenouilles en les lançant dans les airs, juste pour le plaisir de la chose ! Ni faire des ravages dans tous les jardins ! Un monstre que je te dis.

Pierrette a su que c’était moi… j’avais oublié que je lui avais déjà apporté de mes fameux petits gâteaux aux amandes ! M’en fous, l’important est que le quartier soit débarrassé de ce chien de malheur ! Je crois que Tania le sait ! Elle me lèche le bras sans arrêt à chaque fois que je traverse chez sa maîtresse, ma douce amie Yolande…. !

lundi 21 septembre 2009


Pic pic….

Une des premières choses que l’on apprend dans notre vie (bébé), après être bien repus, c’est d’être aimé et d’aimer la personne qui s’occupe de nous ! Ou le contraire si on est malchanceux mais tout tourne autour de l’amour dans notre développement d’enfant.

On aime tellement de choses : ses vêtements, ses cheveux, ses amis, sa famille (pas obligé….), Dieu, Mahomet, une femme, un homme, un enfant, un animal…. Tout ça pour dire qu’avec un seul mot, on peut exprimer tant de choses et de sentiments différents ! Tout un continuum entre aimer son briquet et aimer son amoureux ou son amoureuse, OUI OU NON ??? Comment s'y retrouver ?

Parlons d’amour des personnes. N’est-ce pas avant tout du narcissisme que d’aimer ? Je ne fais pas d’affirmation, je pose la question :)))))

N’aimons-nous pas l’amour et/ou l'image de soi en amour ? C’est ce que je pense depuis ma tendre « jeunesse » et mon avis n'a pas changé.

Seulement le parfum de l’amour m’intéresse si je compare l’amour à la rose avec laquelle viennent les épines, forcément ! Par contre, faut pas se décourager, les épines, on les enlève une à une, sans se presser et ne reste que la rose et le parfum ! Il faut d’abord trouver quelqu’un à aimer. Mais ça peut être un animal, pas de mal ! Une personne-animal comme je dis. On a beaucoup de pouvoir sur notre environnement. Faut s'en servir et agir. Et trouver des réponses aux questions existentielles. J’ai dit :).

dimanche 20 septembre 2009

Avis aux intéresséEs


Bon, on va pas tergiverser. Minette, ma chatte lesbienne, pour CELLES qui ne l'ont pas encore rencontrée sur un TCHAt ou forum gay quelconque...bin, félin de préférence hen ! Regardez moi ce regard profond, dirigé, plongé vers l'avenir ! Et le pouëlllllll !

Désolée,

Pour ceux qui ont le « shaggy » fraîchement rasé de près aik la tondeuse, ou la poche ou la tête….maikeresse aime le pouëllllllllllllllllllllllllllllll poilu !

Les petits films de l’ONF, de petits bijoux….choux genoux poux

Des enfants gâtés, ça existe… ici, traité avec humour… Pauvre madame Poule ! Son pré-ado lui fait des misères, il ne se ramasse pas, veut tout cuit dans la bouche ! Heureusement qu’à la fin, tout s’arrange ! Elle pleure madame Poule, elle boude ! Pauvre madame Poule !


samedi 19 septembre 2009

ne pas dire un mot shutttt


Ne pas dire un mot
Laisser dormir les plaies
Tourner la page
Et lire entre les lignes
Du bout des lèvres
Écouter l’odeur de la musique
Accaparer le regard
Et plonger au fond, loin
Au coin de la joue
Creuse ton sillon
Et de l’œil sans paupière
Admirer la beauté
Le souffle de ton cou
Qui murmure à mon oreille
« dis, si on ne disait rien »
- shut, ne dis rien....

vendredi 18 septembre 2009

encore une follerie : COLOMBO. Mon préféré.

video

On n’attire pas les mouches aik du vinaig’.....


Petit clin d’œil à Patrick Duval, la nouvelle star de blogger et à Daniel (Abeille en éveil) qui semble l’envier, pas à peu près…..Daniel, c’est juste que tes critères pour « trouver femme désespérément » ne sont pas assez clairs…enfin j’crois !

Tiens, une image que je conserve précieusement car ça se trouve pas sur google image… ça me vient de ma grand-mère qui vit à la campagne.

Le truc collant c’est Patrick et autour, bin les mouches ! Ce pourrait aussi bien être des abeilles si Daniel savait mieux s’y prendre. Style de critère de Duval :

« Numéro 4 : Elle doit pas être handicapée.J’avoue qu’ici j’ai hésité... Car les avantages du stationnement sont impressionnant quand on possède une vignette d’handicapée. Il faut considérer ce genre de donnée. »

Les filles, crissez vous pas à terre pour c’te gars, c’t’un pourri de la pire espèce ! Daniel, lui c'est un gentleman ! J'vous l'dit moé. Mais comme chu mariée, bin, j'peux pas en profiter moé ! bggggggggg

jeudi 17 septembre 2009

Bibi et Geneviève

video

La langue de bois en politique, cours 101.

Ça revient à dire ça en bout de ligne : fuck you !


Les phrases creuses et pompeuses ont toujours été l'apanage des politiciens. L'authenticité, la franchise et l'empathie n'ont jamais fait partie du discours de la classe politique. J’ai mis la main sur une grille de pratique des politiciens. Sarkozy, Harper, Charest pour ne nommer que ceux-là, ont tous réussi le cours avec distinction....Obama est encore en training. Enfin, à ce que l’on m’a dit !

Mais le plus important, ne pas oublier d’y mettre l’intonation et la conviction nécessaire !

Voici quelques exemples de phrases creuses de politiciens :



Mesdames, Messieurs, l’acuité des problèmes de la vie quotidienne doit nous amener naturellement au choix IMPÉRATIF d’un projet porteur d’espoir pour tous, notamment les plus démunis.

Je reste fondamentalement persuadé que la situation d’exclusion que certains d’entre vous connaissent oblige à la prise en compte encore plus effective d’un avenir qui s’oriente vers plus de progrès, plus de justice.

Par ailleurs, c’est en toute connaissance de cause que je peux affirmer aujourd’hui que la volonté farouche de vouloir sortir notre pays (ou province) de la crise a pour conséquence obligatoire l’urgence nécessité d’une valorisation de solutions rapides correspondant aux grands axes sociaux prioritaires.

Évidemment, on peut prendre des bouts de phrases et permuter à l’infini, puisque ce n'est que du "creux" d’où la grille de départ. Exemple :

Mesdames, Messieurs, la situation d’exclusion que certains d’entre vous connaissent a pour conséquence obligatoire l’urgence nécessité de solutions rapides correspondant aux grands axes sociaux prioritaires ETC. ETC. ETC.… à l’infini….


Votre travail consiste à composer une phrase creuse de politicien.

Remettez votre copie sur mon bureau en sortant.



Maikeresse - les grosses fesses - (hin, c’est Desclous qui a dit ça ?) Allez…au c……oing. Pis ça presse. Plus vite que ça !

SURPRIS EN FLAGRANT DÉLIT


mercredi 16 septembre 2009

Petite tranche de ma vie de maikeresse : la "pinition"

Non, je ne suis pas comme ma consoeur, Miss Trunchbull....quoiqu'en rêve......je fantasme !


(long préambule) :
Les « mamelles » de ma pédagogie sont l’amour, le traitement égal pour tous et toutes, la justice quoi ! Sinon on serait à un pas de la discrimination, oui ou non ??? Et c'est défendu par quoi ? Les chartes ! De toutes façons, ce serait immoral. De plus, les chartes des droits et libertés nous empêchent de frapper ces petits agnelets ! Hum…


Enfin pas de discrimination mais par contre j’avoue avoir un faible pour la moitié de ma classe, c.a.d les garçons ! J’aime les filles aussi c’est certain, cependant j’ai de la difficulté à donner des « pinitions » à mes petits cancres électriques à batteries ! Parce que je sais qu’ils sont irrécupérables! Bah, c’est peut-être de la pitié, allez savoir! Ces sentiments sont voisins !
À bien y penser, j’ai aussi une préférence pour l’élève bien mis, propret, qui m’apporte des petits cadeaux (tenez-vous le pour dit). Je suis quand même humaine ! Nenon, ça n’influence pas ma notation….mais j'adore le sucré !


Je dois aussi ajouter dans ma confession que je déteste les élèves qui me font péter une coche. Ceux-là mêmes oui qui me lancent des boulettes de papier, qui sont agressifs voire impolis ! Plusieurs fois j’ai eu envie de prendre ma craie de tableau (avant les tableaux blancs) et leur lancer par la tête comme faisait un de mes profs au primaire ! Mais non ! Trop fine ! Je me retiens et à la place j’ai des ulcères d’estomacs. Je l’avoue, cette difficulté avec ces élèves doit être un problème perso qui vient de mon enfance. Pipicacapoil. Faudrait que je voie un psychopathe comme dirait Sol ! Avec un psychopathe, je me sentirais normale dès la première rencontre, ce qui serait économique ! Alors qu’un psychologue prendrait plusieurs séances ! Pis je ne sais même pas si ça aiderait !





(le vif du sujet)
Je suis contre la violence et même si j'ai souvent été épuisée moralement et physiquement par l'enseignement, je n'ai jamais frappé un élève. J’en suis fière. Ce n’est pas l’envie qui a manqué ! Chose certaine, jamais je n’aurais frappé un élève par terre. Non, debout… jusqu’à ce qu’il tombe par terre, j’en ai souvent rêvé secrètement mais jamais je n’ai passé aux actes, contrairement au psychopathe. J’en aurais des remords de conscience. Et puis il y a les chartes, et la Loi de la protection de la jeunesse ! Ce n’est plus comme avant ! On ne peut plus frapper les élèves. Je me demande si c'est mieux. Ouais, je me le demande !

mardi 15 septembre 2009

Jo Malone : c’était une bonne réponse

Tantôt à la tivi, en reprise : Taxi 22. Assez comique, non ?

Big Buck Bunny

Il est super gentil et doux mais faut pas le chercher hen, sinon…….

Premier fantasme….




Bien sûr, Patrick Swayze, mon fantôme d’amour, a été un GROS fantasme. Mais mon premier : le chanteur français Hervé Vilard ! C’est pas beau ce petit minois là ! En plus que c’est un enfant de la crèche, j’aurais bien aimer le cajoler moi…et même plus ! Oui oui, j’ai su plus tard qu’il préférait les petits mossieurs mais je n’en crois rien. Pas plus que je crois les potins des personnes malveillantes concernant Michel Louvain, Serge Laprade, Roch Voisine ? C’est ce que je viens d’écrire chez mon Abeille préférée…Allez, donne-moi du miel petite abeille, c'est bon pour le mal de gorge dont je souffre présentement….hihi! On n’attire pas les abeilles avec du vinaigre hen ! Ni les mouches d'ailleurs !

Et toi Jo, couché tapis héhéhéh

plaignez moi les gens, plaignez moi !!!

CE MATIN, J'AI "CALLÉ" MALADE.




En plus, il arrive que les gens ne croient même pas que t'es malade ! Ouais... moi je préférerais vraiment mais vraiment être au bureau aujourd'hui ! Tu me crois toi, petit monstre à lunette et à bouton ? ... At....chh....oum !

Maikeresse

lundi 14 septembre 2009

Les gars, arrêtez de niaiser.

Vous voulez poigner aik les filles ? Rico Chico est le modèle à imiter…..allez, Rico ! Donne ton 100 % !

dimanche 13 septembre 2009

De bien belles choses...



On peut écouter en direct les récits du controversé "moulin à parole" à l'adresse ci-dessous. Présentement, de beaux chants de gorge, superbe ! On a eu droit à un de mes poaimes préférés de Nelligan, « La romance de vin » par Andrée Lachapelle et le « Vaisseau d’or » par son chum…. Majestueuses interprétations. Ce sera sûrement sur Youtube lundi, j’ai hâte de le réécouter. Et la fin avec Ricard fils récitant un poaime de Ricard père, ouais…du grand art ! Émouvant. J’ai écouté jusqu’à 3 heures du mat hier.


samedi 12 septembre 2009

le mumoi plini


le mUmoi plini cu muTce le Ka cizra .


i py Cmalu tra ¨ ji fo le rOmei .


i le canHu cu satci banPu le nu canlO le gaîna tergûsni kujAi le tergUsni ci
kygau .i lEe cmaLu noltruNe'a na snEda le nu j^^îiiimpe le du'u makau prali bu'u. lo pagbu
be le kensa re'o lo "plini" noi claxu lo'e zdani .e lO'e se (Xabju ku'o fi)Lo'e garna tergusni .e lo'e tergusni cikygau.....HHIH :)


Ita est !

jeudi 10 septembre 2009

moose knuckle




















C'était comme une mode. On avait l'habitude de se dire à chaque fois qu'on en voyait un : i porte à gauche ou i porte à droite ? Ah la jeunesse....quand on regarde en arrière, on a tendance à penser qu'on était épais mais non ! Autre époque, autres moeurs ! Autres modes.

PASTÈQUE ÉRECTILE (en passant, les melons sont vraiment beaux cet été)







A priori, rien ne peut rapprocher la pastèque du Viagra, la pilule de l'érection. Et pourtant! Selon des scientifiques américains, le fruit d'été à la chair tendre contient de la citrulline, une substance qui, une fois dans l'organisme, stimule la dilatation des vaisseaux sanguins.

L'étude financée par le ministère de l'Agriculture américain a été menée par des chercheurs du Texas A&M's Fruit and Vegetable Improvement Center. Le Viagra est une marque déposée des laboratoires américains Pfizer.

Lorsqu'elle est consommée en grande quantité, la citrulline, que l'on trouve dans la chair et la peau des pastèques, réagit avec les enzymes de l'organisme qui la transforment en arginine, un acide aminé bénéfique pour le coeur, les vaisseaux et le système immunitaire.

"L'arginine stimule l'oxyde nitrique, un vasodilatateur, sur le même fonctionnement de base que le Viagra, ce qui traite et peut-être même prévient les troubles de l'érection", explique Bhimu Patil, chercheur et directeur du Texas A&M's Fruit and Vegetable Improvement Center. "La pastèque n'agit pas aussi spécifiquement sur un organe que le Viagra, mais elle représente un bon moyen de dilater les vaisseaux sans risque d'effets secondaires dus au médicament."

Mais Todd Wehner, qui étudie la reproduction de la pastèque à l'Université publique de Caroline du Nord, avertit que quiconque prend du Viagra ne doit pas s'attendre à obtenir un effet comparable avec la pastèque. "Il semble que la pastèque ait une action intéressante mais qu'elle ne puisse pas se substituer à un quelconque traitement médical", souligne-t-il.
L'oxyde nitrique peut aussi soulager une angine, une hypertension artérielle, et bien d'autres problèmes cardio-vasculaires, selon les résultats de cette étude.

La peau de la pastèque recèle environ 60% de plus de citrulline que sa chair, ce qui peut toutefois varier, a ajouté Bhimu Patil. Mais les scientifiques devraient être capables de trouver les moyens de stimuler la concentration de citrulline dans la chair. On en trouve dans les pastèques de toutes les couleurs, mais elle est plus concentrée dans celles à chair jaune, a souligné Penelope Perkins-Veazie, chercheur à Lane, Oklahoma.

Cette scientifique juge valables les travaux de Bhimu Patil mais émet une réserve: il faudrait consommer l'équivalent d'environ un litre et demi de pastèque afin d'obtenir une quantité de citrulline capable de stimuler le taux d'arginine dans l'organisme.

"Le problème, c'est que quand vous mangez beaucoup de pastèque, vous avez tendance à aller plus souvent aux toilettes, remarque encore Penelope Perkins-Veazie. La pastèque, qui possède un effet diurétique, servait de traitement homéopathique pour les patients atteints d'insuffisance rénale, avant que la dialyse ne soit très répandue.

Un autre problème réside dans la quantité de sucre qu'une consommation importante de pastèque pourrait introduire dans la circulation sanguine, favorisant les crampes, a poursuivi mme Perkins-Veazie. Bhimu Patil a déclaré qu'il aimerait mener d'autres études sur la façon de diminuer le taux de sucre dans la pastèque.

Le lien entre la citrulline et l'arginine peut aussi se montrer utile pour les obèses ou pour d'autres personnes souffrant de diabète de type 2. Les effets positifs, notamment vasodilatateur, tout comme le fait le Viagra, commencent à être révélés par les travaux de recherche.

La citrulline est présente dans d'autres cucurbitacées, notamment le concombre et le melon, à des taux très bas, et dans la protéine caséine du lait. Les concentrations les plus fortes de citrulline sont retrouvées dans les graines de noyer, selon Penelope Perkins-Veazie.

résumé à partir d'un article DU NOUVEL OBSERVATEUR

mercredi 9 septembre 2009

Rêves d'enfants...

L’arbre à paparmanes. Une variété très rare, qui pousse à Saint-Élie-de-Caxton. J'ai pu photographier les derniers fruits avant la récolte …
*
*

Le réverbère

Une petite fille qui avait son jardin à elle y avait planté des ampoules électriques dans l'espoir ( un bien petit espoir ) qu'il y pousserait des fleurs lumineuses ou peut-être,elle ne savait pas trop sous quelle forme, simplement de la lumière.Comme il n'y poussait rien au bout de plusieurs semaines, elle n'insista pas davantage et finit par oublier la chose.Elle avait grandi d'ailleurs pendant ce temps.Quinze ans après, alors qu'elle arrivait parfois, avec bien des conditions difficiles, à être encore une petite fille, elle se rendit à son ancien jardin.D'abord elle n'en reconnut rien. Une rue passait par là. Il y avait des maisons plus loin. Ici tout près, à peine un petit coin de parc. Mais à deux pas d'un vieil orme qu'elle avait bien connu, à la place exacte de son jardin, avait poussé très haut et fleurissait pour la nuit toute proche,un réverbère.

Gilles Vigneault
(cé t ibo ou cé pas bo ça)

---------------
Petite fille, on m’avait raconté que la gomme à mâcher poussait sur un arbuste le gommier….J’étais très petite on s’entend….alors j’avais planté une gomme « baloune », et une 2e, puis tout un rang dans des trous assez profonds que j’avais abondamment arrosés, à tous les jours, pendant les vacances d’été, en me disant que l’an prochain j’aurais des petits arbustes fleuris et des fruits qui seraient des gommes ! Quelle déception contrairement à la petite fille au réverbère…..

Suicides manqués

Harold Chasen est un jeune homme de bonne famille, fasciné par la mort. Maude est une irrésistible et espiègle vieille dame. De par sa fascination (lire obsession) pour la mort, mon chum LE DUC me fait penser au petit…le petit Harold et ses 7 ou 8 suicides MANQUÉS….

He’s the best (...)

Il a réussi son pari. D’abord faire du rap en français mais surtout, surtout, en faisant du lipsing. Du rap avec du lipsing….fallait le faire ! Ça fait très « naturel »….comme D Natural ! C’est son nom.



D-Natural est mon nom pis tu vas t'en rappelerJ'rap en joual pis c'est ça ça qui va me distinguerDes autres qui s'croyent toujours meilleursMais dans l'fond, ils veulent juste qu'on leurs lancent des fleursPour connaitre le talent, pas besoin d'avoir 50 ansparce qu'avec le temps, rien ne mentY'en a une couple qui croyent pas en mes moyensC'est justes de bons à rienOK, je suis nationaliste pis mon nom est en anglaisPis pour absolument rien j'bannierais mon françaisC'est ça que j'veux, j'en suis heureuxMême si on serait deux je pourrais pas demander mieuxAlors profites-en en m'écoutant, en appréciant et en restant franc.Pis d'Essayer d'm'imiter serait facile à avouerQu'personne n'a fait mieux avec moiQuoi qui en soit, j'ai confiance en moiC't'un produit d'Québec pis j'suis comme un roiPas d'questions d'sa langue, Québec est ma ville, français est ma langueRefrainD-Natural est mon nom!Mon nom!, D-Natural est mon nom! mon nom!Pour t'situer, pour pas t'perdre sa carteAdmires le château FrontenacC'est pas Montréal, c'est la capitale provincialeQue plusieurs négligent parce que c'est leurs devisesDe nous chier dessus, sans arrêtD'habitude, ça vient des canadiens anglaisRaciste ils sont, moé j'le suis pasJ'trouve ça stupide, j'me d'mande quand ça arrêteraC'que j'dis est pensé, sensé et nuancéQu'avec le passé, c'est associé à ma particularitéOn est 600 000 c'est supposé être une petite villeFaque pensez-y bien, chu pas canadien ni américainMais un gars de Québec qui s'est pris en mainMon caractère inné est naturelAlors mets toi en selle, chu pas rebelleGrâce à ma particularité que j'ai cultivéLevez-vous, dansez, sautez sans arrêterÉcoutez les différents ton, vous franchirez ce pontJ'ai l'bon surnom?D-NATURAL EST MON NOM!

lundi 7 septembre 2009

Le temps, mon héros



Avec le temps il va faire chaud
Avec le temps ça va passer
Avec le temps ça va se tasser
Avec le temps il va finir par aimer ça
Avec le temps tu vas maigrir
Avec le temps tu vas GROSSIR
Avec le temps tu vas oublier !!!!
Avec le temps ça va pousser

LE TEMPS

LE TEMPS


est un héros

dimanche 6 septembre 2009

More, more !



Les animaux n’ont pas de « sexualité », ils ne font des « choses » que dans un but de reproduction de l’espèce ? Pas sûre….la preuve sur cette photo ! C’est pas ça qui fait « des enfants forts », m’est avis….

samedi 5 septembre 2009

As-tu regardé sous ton lit pour voir s’il y avait des monstres petit monstre ?




Les monstres sont dans nos maisons,
cachés au fond de nos armoires,
dans la cuisine ou dans la baignoire
ils partagent notre vie
pour notre plus grand bonheur
ou notre plus grand malheur…

Je te présente un premier monstre, il s’appelle Velu.

C’est le monstre des poutres,
Il dort vautré presque toute l’année
Dans une toile d’araignée.

Il les dévore les unes après les autres,
Surtout les grosses noires et poilues.
Tant mieux pour lui, bienvenue à Velu
Tu peux venir me visiter quand tu veux,

moi j'aime bien les monstres,
Jean-Philippe tout velu…..ahahahahahahah


Signé : maikeresse




Hips ! Gisèle, arrête de bouére torrieu !

Who’s the best ?

Choix de réponse : Stevie Ray Vaughan, Jimmy Hendrix, Eric Clapton ou Rory Gallagher. Mon choix : la vidéo……mais j'avoue que ça n'a pas été facile de choisir:)

vendredi 4 septembre 2009

Hommages


Hommage moyenâgeux à mon chouchou, Jeep Peep (show) :

Soyez sanctifié, cher JP Dénoyauteur de Testicules au Coeur Tendre, vous resterez à jamais d'une pertinence rare et peu commune, surtout quand le soleil tape très fort dans votre région du Midi.

Je me souviens quand, insouciante, je martyrisais ma mère et j'écoutais toute la journée le best of des Beatles et je faisais des grimaces pour faire peur à grand-père et mamie.

A présent, en accord avec votre prépuce, j'ai découvert que si Superman était si intelligent il ne mettrait pas son slip par-dessus son pyjama. Ah ! C’est grâce à vous, qui passez vos journées en pyjama sur votre matelas bleu. Quand vous sortez, vous enfilez votre slip et hop ! Voilà ce que ça donne. Slip par-dessus pyjama.

Vous m'avez SAUVÉ de l'ennui et vous mÈritez vraiment une embrassade fougueuse et passionnée d’Anne et Archet, ces deux camionneurs poilus (dixit « Mac Cumber »).

Acceptez mes génuflexions pour les siècles des siècles,

SignÈ : votre flegmatique maikeresse (et non Anne Archet comme son ot blog), votre petit scarabée aux pieds plats qui puent.


*****************************************************************************


Hommage moyenâgeux au directeur de mon école (l’école du soir à maikeresse)

Hommage à vous, Respectable Guy Lux des Amphytrion des Lobotomisés , vous demeurez beau comme le cousin de Charlie Oleg, surtout à l'heure du Bigdil.

Hier encore, j'étais insouciante, je dépensais mon argent pour acheter des choses et je lisais Pif magazine. Je vous remercie de m’avoir soulagée de mes économies….

Aujourd'hui, depuis vos enseignements, je ne mange plus que des plats surgelés à base d'huile de fiente de caribou et des petites bibittes prises directement dans la nature.

Vous m'avez sauvée de l'opprobre et vous mÈritez vraiment un bisou de Loana (gougoulle...).

Que les "Moules" Royales vous accompagnent, cher.

Votre maikeresse toute dévouée (et même plus)


***************************************************************************


Hommage moyenâgeux à l’inspecteur de mon école (l’école du soir à maikeresse)


Soyez sanctifié, cher Inspecteur Derrick des Emincés de la Cervelle, des diminués sociaux, vous demeurez aussi rayonnant que vos caleçons sales achetés en soldes à Mammouth, surtout en cette période mystique.

Avant votre visite, j'étais blasée. À présent, en suivant vos doctrines, je mange une barre Mars pour que ça reparte en grande et vlan ! De la broue dans le toupet !

Vous m'avez purifié l'esprit et vous mÈritez assurément le Grammy Award du meilleur inspecteur.

Allez dans la paix,

SignÈ : votre flagorneuse aux fesses flasques, maikeresse Ré.

jeudi 3 septembre 2009

Quel fait a permis à l'inspecteur de découvrir que le récit de Marcel Legault est faux ?


L'inspecteur Paul Giroux était assis au volant de sa voiture lorsqu'il avait reçu un appel radio de son chef. Ce dernier lui avait ordonné de se rendre au bar-salon "La Terrasse"; un meurtre y avait été commis. Un dénommé Marcel Legault, qui était présent au moment du crime, l'attendait à l'entrée de l'établissement.

Plus tard, l’inspecteur Giroux était, lui aussi, arrivé sur les lieux. Il s'était ensuite présentée à Marcel Legault, puis ils pénétrèrent ensemble dans l'établissement.

La barmaid, une femme dans la vingtaine, était couchée sur le dos derrière le comptoir, la tête ensanglantée. Près d'elle, il y avait des débris de verres, une flaque de cognac, des glaçons concassés et une corde aux pointes brûlées. Sur le comptoir, la caisse témoignait visiblement qu'elle avait été vidée de son contenu par l'agresseur. Cette caisse avait d'ailleurs été forcée.

Après avoir examiner partiellement le cadavre, l'inspecteur Giroux s'adressa à Marcel Legault:


- Qu'est-il arrivé? Tous ces faits sont étranges!

- Voici. Au moment où la barmaid me servait une consommation, un homme masqué fit soudainement irruption dans l'établissement. À la pointe de son revolver, il m'intima de descendre à la cave. Je le fis sans rouspéter. Il me ligota avec de la corde et ferma la porte derrière moi en la barrant à double tour.

- Que s'est-il passé ensuite? demanda l'inspecteur

- Quelques instants plus tard, j'ai entendu un coup de feu, de la vitre se briser et des bruits de pas. On aurait dit quelqu'un qui courait. Puis, plus rien. C'est alors que je me suis mis en frais de forcer la porte de la cave. Il m'a fallu une bonne heure de travail avant que je parvienne à l'ouvrir. Après quoi j'ai constaté la mort de la barmaid et j'ai immédiatement téléphoné à votre chef. Il s'agit vraisemblablement d'un meurtre crapuleux. Et à l'heure qu'il est, le criminel doit être loin.

- Possible, coupa l'inspecteur, mais racontez-moi plutôt ce qui s'est vraiment passé.

mercredi 2 septembre 2009

Scène très émouvante du film « le soleil vert ».

Si ma mémoire est bonne, c’est la fin du film. La musique amplifie la beauté de ces images. Tu vois, on a tout. Tout ce qui est sur l’écran que regarde celui qui va mourir, on l'a. (Non, ce n'est pas une pub Réno-Dépot). Pour combien de temps encore ? On verra ça un autre jour. Pour aujourd’hui, on apprécie. Regarde et écoute comme c’est beau ! Un p'tit moment d'éternité. (la musique : la 6e de Beethov, "la Pastorale").


Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Le reggae, une philosophie de vie en soit !

Merci à Jean-Philippe mon DJ préféré, qui m’a envoyé le MP3 (de sa collection perso) dont le son est miam….extra ! Super ! Ici la vidéo, pas mal avec les chœurs du moins, mais sur MP3, ça tire en crisse « la guétar » ! Méchant picker….un ot génie quié mort trop jeune ! J'vais l'avoir dans la tête pendant l'heure du lunch...j'crois bien.

Un brin sexiste, pour P. Duval qui lui de son côté, nous en raconte de belles…..et rafraîchissantes, des histoires un brin sexistes!


Un soir, après bientôt 25 ans de mariage, un couple est au lit quand la femme sent que son mari commence à la caresser comme il ne l'avait plus fait depuis bien longtemps. Il commence par lui titiller le cou, puis descend le long du dos jusqu'au creux des reins. Il lui caresse les épaules, puis le cou, puis les seins et s'arrêt pile sur son bas-ventre. Il entreprend alors de placer sa main sur l'intérieur de son bras gauche, effleure encore une fois son sein, sa hanche puis parcourt sa fesse et sa jambe gauche jusqu'au mollet. Puis il remonte à l'intérieur de la cuisse et s'arrête tout en haut de sa jambe.Il fait la même chose de l'autre côté et s'arrête soudainement, se tourne sur le côté et ne dit pas un mot. Comme toutes ces caresses lui avaient fait pas mal d'effet, elle lui demande amoureusement : 'Chéri, c'était merveilleux, pourquoi t'es-tu arrêté ?' Il marmonne 'J'ai retrouvé la télécommande'.

mardi 1 septembre 2009

Gentil mot de bienvenue rendu !


Où il y a du miel
Il y a une abeille
Et quand revient le soleil
C’est un nouveau réveil

De chaque petit grain de pollen
Peut naître un jardin
Comme le raisin
Donne le bon vin

Si minuscule qu’on la perçoit à peine
Sauf quand elles arrivent en « gang »
La terre lui appartient
Sans elle, pas de jardin !

D’ailes en elles
Elles recueillent le bon miel
Attention de ne pas brûler vos ailes
Sur le béton
(queue de béton hihi)

Vous faire un lit sur le gazon
Serait préférable
Si vous refaites vos saisons….
ribbet