samedi 29 décembre 2012

blh

blh et sa bombasse en lettres minuscules dans leur riad à Marakech où ils font de courts séjours , 2-3 fois par année...


Pose langoureuse qui donne mal au coeur.  Le faux-philosophe et sa gornouille de luxe

vendredi 28 décembre 2012

Ringo was the drummer





LENNON WAS THE SOUL OF THE BEATLES
HARRISSON WAS THE SPIRIT, Martin said
PAUL WAS THE HEART

(Ringo was the drummer)

vendredi 14 décembre 2012

Un genre de petite crèche


Jérôme, 20 ans, décrit ce qu’il a vu en entrant dans le Garage Molinari, sous la plume de Jean-François Beauchemin.  Du bonbon, du bonheur, un peu de baume pour nous réchauffer le coeur en cette journée de merde du 14 décembre 2012.

Il est un peu « spécial » Jérôme, lors de moments de grande émotion, il ne peut qu’ouvrir les robinets….Il faut lire du Jean-François Beauchemin si ce n’est pas déjà fait. 

 [….]« les deux statues plantées de chaque côté de la porte.  À gauche c’était un type barbu qui priait avec ses mains jointes et ses yeux levés vers le ciel au-dessus du garage.  À droite c’était la vierge Marie qui tenait Jésus dans ses bras pendant que le petit levait les yeux au ciel aussi, et avec un air de famille pareil on comprenait que le barbu de la gauche devait être St-Joseph.  Une fois à l’intérieur ça continuait dans le même style avec un crucifix grandeur nature accroché au mur du fond et Jésus vissé dessus mais en plus adulte cette fois.  Sur un autre mur il y avait ce calendrier avec encore Marie et cette ampoule qui lui éclairait le derrière, à en juger par l’illumination qui lui sortait de l’occiput.  Et puis encore sur les étagères c’était encore des statues et des statues de types, de moutons, d’ânes, de chameaux aux nasaux grands ouverts qui soufflaient sur Jésus pour le réchauffer dans l’étable ou pour éternuer, on ne pouvait pas savoir.  Sur une étagère on voyait un berceau coincé entre un mouton et un litre d’huile à moteur qui priait mais d’une seule main à cause du plâtre qui n’avait pas tenu le coup pour l’autre main.  À ses côtés le mouton mâchouillait une brindille sans rien dire avec un bout qui manquait aussi mais dans la région de l’oreille.  Parfois aussi parmi les statues on rencontrait des anges avec des empreintes digitales et des touches de cambouis sur leur robe blanche puisqu’on était dans un garage.  Sur le plancher il y avait trois autobus d’écoliers mais normaux, c’est-à-dire sans statue ni crucifix ni inscription, rien de biblique ou quoi. » [….] 

Jean Fugère a dit de ce roman et j’approuve : « Ce lot de phrases qui sont autant de contrepoids, de petites forteresses dressées contre la fragilité des choses et qui font qu’on sort de ce roman avec un goût de vivre accru ».

mercredi 12 décembre 2012

non mais quel petit con !


13/13/13


C'est ça qui est ça. On est le 12-12-12 et comme vous savez il n'y aura pas de 13-13-13 alors profitez au max de votre journée les amiEs. Goodbye ! 

mardi 11 décembre 2012

Je suis triste JP


RICHARD T. REYES l'artiste


Casimir, le monstre gentil, je crois bien qu'il est mort :(

mardi 27 novembre 2012

soupe tomate Campbell

- Je vous sers la soupe  tout de suite ?
- Mé non sans-dessein, la soupe c'est pour mettre dans le spaghat.

dimanche 25 novembre 2012

Malaise

Barbara qui chante "Même si tu revenais" de Claude François : MALAISE

Voilà !


Voilà.  C'est JP quand je l'ai connu.  Maintenant il est méchant avec moi. Ita est comme ils disaient ! Triste. Très triste.

vendredi 23 novembre 2012

POAIME



Que j'aime ce marais paisible ! 
Il est tout bordé d'alisiers,
D'aulnes, de saules et d'osiers, 
A qui le fer n'est point nuisible.
Les Nymphes y cherchant le frais,
S'y viennent fournir de quenouilles,
De pipeaux, de joncs et de glais ;
Où l'on voit sauter les grenouilles,
Qui de frayeur s'y vont cacher
Sitôt qu'on veut s'en approcher.

Marc-Antoine Girard de SAINT-AMANT (1594-1661)
La solitude (extrait)

mercredi 21 novembre 2012

La mémoire et la mer

Bon c'est sûr que Ferré c'est Ferré.....mais au risque de faire un sacrilège et de me faire lancer des tomates, moi j'aime bien cette interprétation de Marc Robine.  Bien que je n'aie aucune affection particulière pour ce dernier.  Ita est câlisse !

dimanche 18 novembre 2012

MON salon du livre

S’enfoncer dans l’écriture
S’y perdre pour échapper à la réalité
Tout comme lire, et s’évader dans les mots

Blottie, heureuse
Dans les bras de tes mots
Ton parfum d’encre qui m’apaise
Toute la magie de ce noir sur blanc
Donnant la couleur au monde.

Magie !

samedi 17 novembre 2012


Alors vous vous décidez ou non pour votre donut Mr JP ? Parce que je termine bientôt et  que moi j'ai des choses à vous proposer.......j'ai des idées derrière la tète moua, avec vous euh, vous comprenez....? je vous offre à boire au café du coin et ensuite....bin là tout dépend de ce que vous aurez à proposer hen ? J'ai moins de 50 ans, jolie, j'ai un peu de sous de côté, enfin si la chose vous intéresse, je ne vous tordrez pas un bras moua !!!!!! Alors pour le donut, vous choisissez la rosette ?

jeudi 15 novembre 2012

La fois où il fallait rimailler sur cette image de Dali et que j'avais gagné le concours avec mon poaime.



Rêveries d'un soir

Ouvrir tout grand pour observer la vie
Ne pas craindre de prendre un répit
Aimer la nature, aimer l’amour
S’émerveiller et observer, toujours
Ne pas s’inquiéter de demain
Faire confiance à son chemin
Un jour pas si lointain il viendra
Je sais je reconnaîtrai son pas
Je l’attends depuis si longtemps
Nous serons heureux le reste des temps

samedi 1 septembre 2012

Une petite journée ordinaire




Il rentre du boulot et me demande :

- alors, qu'est-ce que t'as fait de beau aujourd'hui ?
- bof... rien de spécial.
- t'es allée au courrier ?
- ha, non, merde!
- rohhhh! mais je t'avais pourtant dit de surveiller la boîte aux lettres! j'attends du courrier très important !
- ouais. ben le facteur a dû passer, je sais pas trop.
- bon, je t'aime, mais je commence à en avoir marre de toi, tu sais ?!
- ouais, je sais.
- et c'est tout ce que tu trouves à dire ?
- ben quoi ?

alors je me gratterais le genou, et je m'arracherais une petite croûte, puis je la mangerais, et ça l'énerverait encore plus.

samedi 25 août 2012




Stockholm (photo Internet) Impressions….

J’aime bien la mémé sur la gauche, sous l’arbre en fleurs roses, avec son sac à la main.  Tous les autres sont avec d’autres gens ou cueillent des fleurs, sont ensembles ou sont occupés, mais paraissent statiques alors qu’elle, elle marche toute seule et habillée en pâle alors que la plupart des autres sont tous habillés en foncé.  Elle fait penser à la conscience du temps qui passe, perdue dans ses souvenirs alors que la plupart des autres personnes sont plongées dans le présent, mis à part peut-être, en forçant la note,  le cycliste en chemise à carreaux.

Puis il y a le type sur le banc à gauche, derrière ses lunettes noires, qui semble fixer l’objectif.  Il est peut-être même en train de téléphoner.

Voiloù épicétout 

jeudi 3 mai 2012

Yvon Roy, il est aussi bon que Serge Chapleau


Dans l'actualité de ce 3 mai au soir

Région : Montréal, Qc.

mercredi 2 mai 2012

Sauf une fois .... et je dis pas déyou


Merci à Anne des Ocreries pour avoir fait mon écriteau car je connais rien là-dedans.

dimanche 22 avril 2012

Vais-je survivre à ça ?

J'ai beau être charmante, si la madame est affamée, je risque d'y passer.  Merci pour tout, si je ne vous revois pas.



samedi 14 avril 2012

Est-ce que les journalistes et chroniqueurs des grands quotidiens devraient pouvoir faire de la publicité pour des compagnies privées? Pas la moindre idée, mais les nouvelles photos sur lapresse.ca nous ont inspiré quelques potentielles campagnes. Nous espérons que vous saurez apprécier. @Mauvais Oeil

mercredi 29 février 2012

À qui ce chat ? À vous Mossieur, à vous Madame ? Je l'ai sauvé des flammes in extremis.  Maintenant vous m'en débarrassez oki ? 

dimanche 12 février 2012

J'ai 8 ans et je veux changer de sexe

"Je préférerais mourir plutôt que de vivre dans la peau d'un garçon jusqu'à la fin de mes jours".

- Que veux-tu être plus tard ?
- Une maman

Si tous les parents étaient aussi compréhensifs et ouverts, au lieu d'essuyer brutalement le rouge à lèvre sur la bouche du petit garçon que sa mère surprend "en flagrant délit" par exemple.

Dany Boon fait l’accent belche…


Dany Boon fait l’accent belche…



Et le dîner de cons…. »je prends l’accent belche ? À 3 minutes 28…..(c’est juste Juste Leblanc…)

Ils ont retrouvé la soucoupe et ils ont refait les scènes


Jean-Claude et Suzanne, les principaux personnages

SS : Hein...

JCL : Ba si tu dois m'dire où j'laisse des poireaux. T'en laisse pas toi?

SS : Ha r'gard si y sont jolis... Ha là dans le miyeux... c'est pas si dur.

JCL : Oui mais y'a pas qu'des gros hein...

SS : Mais alors tu sais qu'c'est dur hein.

JCL : Ba mon vieux on va en baver hein.


pendant une petite heure ou deux j'vais faire deux carrés c'soir...

SS : Ha bé deux carrés heu mais deux carrés ça fait... presque une heure par carré.

JCL : Ouais ba on va mettre le temps qu'on pourra. Qu'est-ce que tu veux que ch'te dise hein?
En principe dans une année normale, je travail aux moteurs... quand il pleu! Mais comme cette année il ne pleu jamais hé! faut bien qu'j'y travail un peu quand y fasse beau sinon y s'finirait pas pour l'mois d'mai, y'a pas d'secret hein.
SS : Hmm... Tu mettra des ampoules ledans?

JCL : Ha ba tu sais bien qu'j'met deux ampoules comme à l'habitude.

SS : "Comme à l'habitude"...

JCL : Ba j'met met comme dans les deux autres quoi, j'met deux voyants lumineux tu sais bien dans l'moteur.
Bon ba toute façon j'te l'dit tu l'oubli alors c'est héhé j'te jourdi la fois d'après quoi ha ha ha...

SS : Ca fait une occasion de parler.

JCL : Ma ouais.

SS : Oui mais quand tu s'ra posée là-bas la haut...

JCL : Hooo lala quand j'srai posé maman j'aurai fait un grand voyage déja. Si ça s'pose que quand ça doit s'poser...

SS : Hmm

JCL : Pensons aussi au r'tour tu sais pasque là ça va être...

SS : Je croyais que t'aurrais pu revenir en la conduisant du même coté que pour t'en aller?

JCL : Ha nan nan.
J'invers'rai la rotation des fluides à l'interieur d'la sphère si tu veux par exemple heu dans la sphère le fluide tourne dans ce sens... photon pour partir.

SS : Ouais

JCL : Et pi pour rev'nir ba foudra qui retourne dans l'aut' sens heu ce qui n'sra pas quand même heu si facile à réaliser qu'ça hé...

SS : Et tu crois que si t'as l'idée de rev'nir que tu ne pourais pas?

JCL : Mais toute façons pour un... pour un être de notre terre de 3eme dimension il s'ra beaucoup plus facile de rev'nir de la 4eme dimension que d'y aller hé hé. Parce que la 3eme dimension finalement c'est notre dimension, on revient chez nous. Toutes façons y'aura des flecs des fluctuations spacio-temporelles non négligabes... hein!

SS : Je suis à m'demander quand tu s'ra en l'air comment à quoi qu'tu pens'ra...

JCL : Ha! ha haaa voila la grosse question! D'ailleur je t'ai dit je n'te met au courant de rien pourque tu soit pas eventuellement menacée... pour qu'on tente pas de t'arracher mes secrets. Comme ça si tu sais rien rien on n't'arrachera rien. Ca c'est...

SS : Alors... quat'.... six... huit...


SS : Houuu dit donc, faut que j'en donne à la boulangère deux!

JCL : Ouais mais attend pourquoi deux? J'y en donne qu'un!

SS : T'y en donne un? A dire que moi j'y en donne deux?

JCL : Ba t'est folle! Deux ça fait dix balles!

SS : Ba faut pas lui en donner toi c'est moi qui m'en occupe d'elle.

JCL : Haaa ba écoute on faint c'qu'on peux.
Et des poireaux M'sieur?

Mr : Ouais

SS : Ha c'est les derniers hein.

Mr : Mais j'ai pas b'soin d'poche heuuu.

JCL : Ha nan ba c'est gentil.

Mr : J'ai, j'en ai... déja une, y'a pas d'problème.

JCL : Voila mon cher Mr

Mr : Avec la viande ça ira.

SS : Y'a c'est...

Mr : Ha ha ha ha ha ha... Y'a aucun problèmes.

SS : Vous avez les dents assez dur pour manger c'ki y'a là?

Mr : Vous occupez pas d'mes dents!

JCL : Haaa ha ha ha ha ha ha haaaa...


SS : Hé ha ha ha ha
J'ai eu un perroquet aussi, qu'est toujours dans ma boite là. Et qui s'ra avec moi quand je mourrai. Pas'que celui là faut pas qu'j'en parle pas'que j'pleurais. Et y'a pourtant longtemps qu'il est mort hein... y'a plus de 20 ans qu'il est mort, ouais. Il avait passer sous l'ju la jument avait monté d'ssus.
Et même et une fois j'l'avais amené en voiture. J'l'ai emmené en voiture!
Alors heu j'lui disais : Et alors Nini, veut-tu manger un gâteau ?
Oui!
Bon, alors j'lui faisais voir ceux qu'elle voulait pas qu'elle aimait pas dabord. Alors heu les gens qui me connaissaient y v'naient y regardaient.
Alors juis disait : Veux-tu celui-là?
Non!
Veux-tu suis-là?
Non!
Bon ba juis dit tu n'en veux pas du tout?!
Si!
Ho ha ha ha ha ha ha haaaa


JCL : Humph..... Haaa..... haa

SS : Ho j'sais pas c'que mon mari y boutiquait là d'ans... Oui c'est des souliers tout neuf que j'lui avait acheté. Du combien vous chaussez?

C : 44

SS : ho mais c'est trop p'tit pour vous. C'est du 42.
Haaaa... haa.
R'gardez donc si y'a un moment qu'a y'est là d'ans. C'est le c'est lui. C'est lui. Le voila... Mon pétit perroquet. Et lui y s'en ira dans la terre avec moi.
Il était si mignon... heu j'aime mieux pas. Mais vous savez y'a 24 ans là qui est là d'ans...
Et regardez.

C : Vous le regardez de temps en temps?

SS : Non jamais. Jamais je le regarde. Ca me fait trop mal au coeur.
C'est mon testament : " Si je viens à mourir je tiendrais à ce que... heu je tiendrais à ce que mon perroquet soit avec moi. Ceci est ma dernière volonté. Saget Suzanne".
Voila...


T : Allo Mars, ici la Terre. Ne coupez pas...

JCL : T'as eu une bonne idée d'acheter des sardines fait au moins 6 mois qu'on en avait pas mangé.

T : Les extraterrestres on sait bien que ça n'existe pas. Mais quand même il vaut mieux écouter c'qu'ils disent.

JCL : On veux entrer en contact avec des extraterrestres ou autre.

SS : Moi j'aimerais bien. Mais enfin y'a...

JCL : Mais y peu y'avoir des bons comme des mauvais et puis si ça s'trouve même des prédateurs des hommes qui seraient bien content d'ce nourir eventuellement d'nous en plus heu pourquoi pas.

T : Il devrait exister des... des extraterrestres plus avancés que nous.

SS : Mais y'en a !

T : Alors en tent que scientifique qui s'respect on essait le plus rapidement possible...

SS : Mais son copain il a dit que quand il était sur l'autre planète il était tout poilu! Et comment que ça s'fait qu'ici, ici, tout son poil à tombé ?

JCL : Je sais pas y'a p't'être des choses qu'on sait, toute façons y'a des choses qu'on sait pas hein... si on savait tout hein... ça s'rait trop beau.


JCL : Bon à tout à l'heure maman.

SS : Mr... George y m'a dit votre fils ça n'est pas un vrai terrien. C'est pour ça qui réussira sa soucoupe, pa'sque les vrais terriens ne pouraient jamais le laaa laaa la réussir.
Et y m'a dit et vous aurez qu'a remarquer les taches blanches qu'il a. A-pi-qui-dit, il a les yeux aussi d'un estraterrestre...


SS : Voila les p'tits salopards...
Ha t'as pas tout mangé tes choux toi?!
Rien n'se perd chez nous !
JCL : J'ai déja volé avec cette soucoupe toute façon, heu dans l'astral, c'est à dire heu une sorte des sortes de vols par la pensée.
C'est c'est qui n'est déja pas si mal, j'ai déja volé comme ça avec cette soucoupe, même qu'elle n'est pas terminée.

Faut pas croire que s't'engin est né du ciel comme ça. Il est né sans rien hein. Faut pas oublier qu'j'ai pas fait d'plan pour faire s't'engin. Bon il est là mais y'avait j'avais l'plan d'fait hein.
Et puis c'est une conception qui me vient heuu comme ça, c'est tout.

SS : Ha si celle là ça réussi qu'elle revienne le gouvernement va nous aider, mais vous savez elle va couter aussi chèr une fois qu'elle s'ra faite, avec tout les trucs qui y'aurra dans les tableaux de bord et tout l'merdier hein. Elle va couter aussi chèr qu'un avion. Ha pas comme le concord biensûr mais elle cout' elle elle coutra aussi chèr qu'un .... qu'un avion ordinaire.
(Snif) Parce que y'a du bordel à faire dedans. L'exterieur est fait, maint'nant il pourra s'mettre à l'abris. Mais, dedans y'a du boulot à faire. A rajuster tout qu'est les fils, négatif positif, les lumières et tout l'merdier. Pfffff....
Eeetttt, eeettttt....... eeettttt... le mental pour les moteurs. C'est ça s'ra un r'bot quand t'ça s'ra faite. Ca s'ra un r'bot, il la commendra et... y dit pas tout hein...
Et pis alors la croix qu'il a mis sur le machin vous y'avez pas d'mandé? de vous la faire voir? Vous y'avez pas d'mandé? Hooooo....

La terre est en triangle. L'est t'y pas ronde comme on croit...

C : Comment ça marche?

SS : Paranormalement.... pa-ra-normalement...

C : Ca veux dire quoi?

SS : Paranormal, par l'esprit. Et ça c'est le guide... quand y penchera la main, y penchera la main pour déscendre, pour tourner et tout...


SS : Et y m'avait amené... heuuuu 3 ou 4 jeunes femmes là... Et il est venu m'les présenter. Y'en avait une qu'était d'Angoulème elle était dont bien belle... Hooo putain j'ai dit t'as laissé tomber ça.. Ben oui mais qui dit, si je veux faire ma soucoupe je peux pas faire heu ça et avoir une femme. Qu'est-ce qui f'rai d'une femme et des drôles là? La quand y va ête parti... C'est moi qui faudrait qui m'en occupe encore hooo? boufff... J'ai assez d'mes chiens... à m'occuper.

JCL : Seulement évidemment ça a changé un peu toute la philosophie d'ma vie hein.
C'est ce c'est peu c'est d'ailleur pour ça que j'roule avec une 4L qu'a 25 ans et que si j'avais pas fait s't'engin bein je pourais rouler comme tout le monde en mercedes et puis voila tout...
Bon j'ai pas d'belle voiture mais au moins j'ai une soucoupe.


SS : On a couper le noyer parceque le triangle des Bermudes la voila. Le voila là.

C : Et pourquoi vous l'avez coupé?

SS : Je vous dit que le triangle des Bermudes se trouve LA! Et l'engin, quand y va partir, parce que vous voyez la hauteur, c'est pas prouvé qu'il monte d'un seul coup de ce... à cette hauteur! Y peut monter a partir de la pièce la voyez et y peut prendre de... l'altitude mais c'est pas prouvé qui va prendre tout de suite heu heu l'altitude. Alors si y se cogne la d'dans vous comprenez ça risqu'rait de m'le faire tuer! Hé faut pas rigoler avec ça! Alors on a coupé le chêne alors maintenant heu hop là, les Bermudes. Elles sont là bas les Bermudes... voyez moi je connais ma géographie

vendredi 10 février 2012

Ah ! L'amour !


C’était en 2004

Il n’avait rencontré personne depuis un bon moment
Mais il avait Internet
Alors il se brancha et rencontra sur le net une femme de34 ans (il en avait 30)
Qui était belle et douce et grosse, slave par surcroît.

Une vraie maman.

Il en tomba amoureux et ils s’invitèrent
Ils se virent, mangèrent ensemble
Mais ne baisèrent pas.

Ah ! Ce qu’il était amoureux !

C’était pendant les Olympiques.
Ils regardèrent la natation à la télé
Et autres sports de compétition
Il se disait : mais qu’est-ce que je l’aime quand même !
Avec des palpitations dans la poitrine
Ainsi que des émotions.

Puis l’automne arrivée elle lui dit :
Tu sais, j’ai trouvé quelqu’un

Et il devint fou à nouveau.

mardi 31 janvier 2012

Mina Magnificat





tant de beauté ! Magnificat, Mario Frisina



Le monde, fondamentalement est beau. En tous lieux la matière, vivante, brute ou inerte célèbre le mystère palpable dont elle est faite. Sous toutes ses formes, de la plus glorieuse à la plus insignifiante.

A travers les tableaux infinis qu'elle peint, à chaque fois les mêmes et cependant toujours différents, depuis les hauteurs cosmiques jusque dans la moindre parcelle de la glaise que l'on prétend vile, et ce mille fois par instant dans toutes les parties de l'Univers, la matière s'agence avec éclat : partout triomphe la Beauté.



Ne tuez pas la beauté du monde ....la lalalalalllllaaa










jeudi 26 janvier 2012

Moi et bonhomme



Merci La Rouge pour m'avoir pris en photo avec Bonhomme

samedi 21 janvier 2012

DooWop DooWop

Dennis Yost (RIP), Stormy (1999) in a kind of lounge...for television ...groovy.

Jefferson Starship

White Rabbit.... avec Cathy Richardson...difficile de comparer, Grace Slick était bin bonne aussi..

vendredi 20 janvier 2012

The Boss et al.



En écoutant CSI-NY on s'est demandé : c'est quoi ? qui chante ? Bin moi, la cérial killer de la toile je crois avoir trouvé le mix qu'ils ont utilisé pour cet épisode 10e annif du 11 septembre 2001...

À tirer les larmes pense bin.

mercredi 18 janvier 2012

Un petit grenou qui semble avoir de grandes ambitions...

lundi 16 janvier 2012

les bateaux


Tiens, un autre bateau qui coule en Toscane...mais il y en a eu un près d'ici, en Ontario,
le SS Edmund Fitzgerald. Une belle toune de Gordon Loghtfoot sur ce navire cargo américain en activité dans les Grands Lacs. Il a coulé dans le lac Supérieur suite à une tempête le 10 novembre 1975, avec tout son équipage.Lors de son lancement le 8 juin 1958, il était le plus grand bateau sur les Grands Lacs et reste le plus grand bateau y ayant sombré. Genre de chanson à boire dans les pub....et qui reste dans l'oreille.



samedi 14 janvier 2012

la-ma-sa-musique à lui, son compositeur

Un long et beau texte écrit par lui, le compositeur de sa musique....

vendredi 13 janvier 2012

Un troussage de domestique

Un troussage de domestique

Je termine la lecture d’Un troussage de domestique, un recueil de textes coordonné par Christine Delphy au sujet du viol (on a des preuves même si le juge a décidé de libérer DSK) de Nafissatou Diallo par DSK.

Pour Delphy, cette «affaire» aurait pu n’être qu’une rumeur que ça aurait eu le même effet. La justice américaine n’ayant encore rien décidé au moment d’aller sous presse, les auteures explorent le plan symbolique : questions de genre, de classe sociale, d’origine culturelle et j’ajouterais de génération (Diallo a 30 ans de moins que DSK).

Les acteurs de cette histoire sont stéréotypés: un homme influent, une épouse « parfaite » au service du grand homme, sacrifiant pour lui carrière et fortune personnelle et à qui elle pardonne ce qu’elle appelle ses «frasques». Va-t-elle être canonisée après sa mort ? Je me le demande. « Il est clair pour les médias et une partie de la classe politique française que la femme victime de l’« affaire DSK » c’est d’abord Anne Sinclair. » ajoute Sophie Courval dans le livre.

Est-ce que, depuis la Grèce Antique, dès qu’un homme entre en contact avec une femme, cette dernière risque d’être l’objet de harcèlement ou de viol?

Qu’est-ce qui a changé? Les lois bien sûr, mais certains se pensent au-dessus de la loi et c’est ancré dans la culture «frônçaise».

Ce livre s’attarde surtout sur le discours qui taxe de puritanisme tout effort de dénoncer la violence sexuelle. Comme si une jeune femme de couleur de couleur de classe inférieure devrait se sentir honorée d’être agressée par un Tout-puissant de la caste des grands de ce monde. Un blanc, 30 ans de plus qu’elle, l’allure d’un chimpanzé (je ne me gênerai pas pour le dire), ouh la chanceuse !

Si l’homme vient de Mars et la femme de Vénus, les Américains et les Français vivent sur 2 planètes différentes.

Si pour les premiers le puritanisme semble prévaloir, pour les seconds, il y a un certain «glamour» à tripoter une femme. Claire Levenson, cite une correspondante du NYT à Paris, Elaine Sciolino (1) rappelant une interview avec Valéry Giscard d’Estaing qui avait touché brièvement mais à deux reprises les fesses de son assistante. Imaginez un Bush ou un Obama faire le même geste? Ce serait leur mort politique, assurément.

Dommage que les Françaises aient intégré (pas toutes, on s’entend) ce genre de machisme comme étant normal, alors que c’est du harcèlement pur et simple.

J’ai la pensée suivante en lisant le livre : même si cette agression n’aurait pas dû avoir lieu, si c’était arrivé en France, ça aurait passé sous silence. Les féministes ont été obligées de se demander si autant d’années de féminisme avaient servi à quelque chose! À entendre les défenseurs de DSK, une «baise» légèrement forcée est normale et même secrètement désirée de la part des femmes. Pour eux et elles, il n’y a qu’une personne dans cette affaire, plus un simple accessoire (Nafissatou Diallo). On en a entendu des vertes et des pas mûres : la vision de DSK menotté aux infos en ont même amené certainEs à décrire celui-ci comme la victime. Victime ? De qui, de lui-même ? Oui, ils l’ont dit.

Alors, les avancées féministes en France… de la Kamelott?

Sera-t-il toujours normal pour les dirigeants français d’avoir des maîtresses, comme au temps du roi Arthur? Les femmes de ces « grands » sont-elles condamnées à être des Guenièvre? Je trouve qu’elles ont enduré beaucoup de tricherie et/ou flirt de la part de leur mari. Certaines sont parties (Cécilia Sarkozy), d’autres sont restées – Bernadette Chirac, notamment. Pauvre Bernadette.

Cette AFFAIRE entraînera-t-elle des avancées sur les relations de genre ou caste… ou sera-ce le contraire?

J’ai peu d’espoir car les gens ont la mémoire courte.

dimanche 8 janvier 2012

Attention inflammable.


Je craque, mais attention, pas une allumette !

Portrait de Picasso, oeuvre de David Mach, il porte bien son nom (match)....ma foi, un artiste allumé !