lundi 29 juin 2009

Ça manque ti à votre culture ?

· Extrait du film « La postière », Michèle Richard a du panache ! C’est le moins que l’on puisse dire !

vendredi 26 juin 2009

Ita est (en italique)


---dehors n'est pas plus vrai qu'ici

tout est illusion---

On pense détenir la vérité et les autres pensent qu'ils détiennent la vérité. Mais personne n'a la vérité. Parce que tout est illusion. Et quand on a compris que la vérité n'existe pas réellement, on comprend aussi que la fausseté n'existe pas non plus. Tout n'est qu'illusion. On pourrait disserter longtemps là-dessus.


Grateful Dead.... mais c’est Minitroll, le chanteur ? Il est RESSUSSITÉ COMME ELVIS GRATTON !

VA TE FAIRE COUPER LES CHEVEUX PI LA BARBE ET LA MOUSTACHE POUILLEUX….PIS LES SOURCILS. PIS LES CILS.


jeudi 25 juin 2009

LA MEUTE SANGUINAIRE…..la meute !

On passe en mode chansons contestaires.

Dédié à Minitroll fantôme

Sacrifice de poulet (pas de volaille à proprement parler ici)

Doc Gényco

1-2-3-go



3, 2, 1, devinez qui revient ? Sierra Tango Oscar Mike Yankee,
Amer et la secte maudite
Comme le predator, je ne sors que la nuit
Cette fois encore la police est l’ennemie
Je zieute la meute, personne ne pieute, ça sent l’émeute
Ça commence, la foule crie vengeance,
Par tous les moyens nécessaires, réparer l’offense.
La ville est quadrillée, les rues sont barrées,
les magasins pillés, Les lascars chirés
Moi j’ai toutes les caractéristiques du mauvais ethnique
Antipathique, sadique, allergique aux flics
Même dans la foule je porte la cagoule.
Les plus jeunes m’écoutent, dans l’école de la rue, je suis un prof
Premier cours : lancer de cocktails molotovs sans faire de propagande
Abdulaï nous demande la plus belle des offrandes
Le message est passé, je dois sacrifier un poulet

Refrain :
Pas de paix sans que Babylone paie, est-ce que tu le sais ? (sacrifions le poulet)
Pas de paix sans que le poulet repose en paix, est-ce que tu le sais ? (sacrifions le poulet)

Dans cette masse qui s’agite, je vis et ça m’excite
Tout crame autour de moi, les pompiers ne viennent pas
Même pas la fenêtre, les gamins veulent en être,
En mettre aux CRS chauds qui se lancent à l’assaut
Dans les cars du vin, matraques à la main
Les fourgons blindés des flics surarmés,
Mon ****** de quartier ressemble aux Territoires Occupés
J’engraine, j’engraine à la mauvaise conduite
Certains ne m’écoutent pas et tentent la fuite
Y’en a qui voltigent, les keufs veulent le prestige
Comme le font les médias, le peuple suit tous mes pas
Le monde est à moi, je suis Tony Montana
Mec, le temps est mystique, j’ai devant moi tous les flics
Ce soir j’ai pas d’UZI, ce soir j’ai pas de fusil
Et monsieur Stomy laisse sa place à Bugzy.
Avant de laisser faire mes pulsions meurtrières,
J’adresse au tout puissant mes dernières prières.
Mec, demande à Dieu de rester vivant.
J’appelle le Diable pour faire couler le sang.

Refrain

3 heures du mat’, partout ça calte, les civils s’éclatent
Qui est David ? Qui est Goliath ?
Des journalistes à terre, des caméras par terre
Sur la vie de ma mère, la guérilla dégénère
Sirènes, fumigènes, ça sent le soufre,
plus d’oxygène nous sommes dans le gouffre
La foule se disperse, personne ne veut partir
Ils veulent le paradis mais ne veulent pas mourir
Trop tôt pour festoyer, trop tard pour reculer
Ce soir la lune est pleine, ce soir je suis en veine
Et tous les coups que j’assène font mal à l’indigène
Et déjà la même scène de Fleury à Rosny Bois d’Arcy et Fresne
Ce soir j’ai la santé, je vais sacrifier un poulet.

Refrain
__________________
Pas de justice, pas de paix.

Un autre petit ange nous quitte


Un ange aux ailes "offwhite". C'est l'image que je veux conserver de lui. En des temps meilleurs, en 1993.

Après Minitroll et Farah Fassett, c'est au tour de Micheal Jackson de quitter son corps. C'est un personnage controversé, je sais, mais il reste que c'était un génie de la musique. On dit qu'il est resté au stade de l'adolescence. Mais comment aurait-il pu demeurer au stade de l'adolescence puisqu'il n'en a jamais eu, d' adolescence ! C'est cliché mais c'est vrai. N'est-ce pas son public en délire qui lui a enlevé hen hen hen ?

Y va toujours y avoir

Ajout dans ma vidéothèque, une toune de Richard Desjardins, criante de vérité "vraie"... comme d'hab !



J'connais pas l'nom des étoiles dans le ciel,
Ni des rivières, ni des oiseaux.
Honte à moi, trop souvent j'connais pas l'chemin
qu'y m'faudrait prendre pour être content.
J'connais pas la couleur d'un bill de vingt.
J'connais même pas le nom de mon voisin.
J'connais rien.

Mais y va toujours y avoir
d'la neige au mois d'janvier.
Y va toujours y avoir un feu de forêt
Dans l'temps des bleuets.
Toujours y avoir du vent su'l' St-Laurent.
Tu peux pas changer ça.
Chante-moi pas.

Mais y va toujours y avoir
De l'eau dedans mon vin,
'vas-tu toujours y avoir
que'qu'chose en moins
quand tout c'que t'as c't'une tranche de pain ?
Quand l'vent souffle, moi j'sais
D'où c'est qu'ça vient.
Yen a qui ont tout' pis tout' les autres, y ont rien.
Change-moi ça.



Le screw




Notre Dame des scories

mercredi 24 juin 2009

25 juin ! On fête nowell ! Yeah !



VERSION PLUS SYNTHÉTIQUEMENT ÉLECTRISANTE



J’ADORE LES GROSSES CLOCHES DE CLOCHER...DING DONG DIONG DIINGG

mardi 23 juin 2009

CAJUNS DE L'AN 2000 (Anne, ma soeur Anne n'a jamais rien vu venir)

....et les bateaux l'ont emportée.

Bientôt, on parlera un genre de dialecte (comme dans la chanson collée plus bas) dans les villages éloignés de la Gaspésie et de la Côte Nord. Ce sera un mélange de français et d'anglais et seuls ces gens comprendront un peu ce qui se dit. La Louisiane est un bel exemple de la défrancisation et de l'anglicisation... en arrivera-t-on là ? C'est ce que semble nous dire Stephen Faulkner dit "Cassonnade" je pense bien....

Les jeunes qui ne comprennent pas que nous les "boomers", tenons à protéger notre langue, n'ont pas vécu le Montréal anglophone ou n'en ont pas entendu parler. Je ne parle pas ici de tous les jeunes, il y a de militants parmi eux. Je ne parle pas non plus de tous les boomers, évidemment.

Il faut comprendre que le Québec n'est pas qu'une région définie par des limites géographiques. "Faux protégé not langue, une si tant belle langue" (...) a écrit un jeune dans une composition française. Alors on continue ou pas ?







Les verrons-nous un beau jour à l'aube
S'avancer à l'horizon
Les bateaux qui nous emporteront ?
Entendrons-nous les cloches des villages
Annoncer qu'il est trop tard
Sonner l'heure du départ ?

Ou serons-nous tout simplement
Déportés du petit écran
Victimes et artisans
Du prochain grand dérangement ?
Nos campagnes seront-elles nos bayous
Notre pays d'exil ?
Un beau matin nous réveillerons-nous
Cajuns de l'an 2000 ?

Quand tous nos poètes se seront tus
Que seront partis tous nos aïeux
Et que nous aussi nous nous ferons vieux
Quand on changera le nom de nos rues
Pour ceux du pays des Angles
Que nos enfants ne parleront plus la langue

Irons-nous manger du gumbo
Le samedi chez les Thibodeau ?
Danser le two-step au Fait-dodo
Ecouter les zydecos
Chanter Diggy liggy li, diggy liggy lo ?
Jambalaya, souvenez-vous
Y a pas longtemps, pas loin d'ici
A Sault-Sainte-Marie

Anne, ma sœur Anne
N'a jamais rien vu venir
Et les bateaux l'ont emportée
Pour une autre Louisiane
Une autre swamp aux souvenirs
Une autre île-sous-le-vent, abandonnée

{x2:}
Irons-nous manger du gumbo
Le samedi chez les Thibodeau ?
Danser le two-step au Fait-dodo
Ecouter les zydecos
Chanter Diggy liggy li, diggy liggy lo ?
Jambalaya, souvenez-vous
Son of a gun, aurons-nous du fun
Dans les bayous ?

Son of a gun, aurons-nous du fun
Dans les bayous ?

Anne, ma sœur Anne
Entends-tu les goddams qui viennent ?

CAJUN DE L'AN 2000 (C'EST NOUS LES QUÉBÉCOIS ET ON EST EN 2009...et toujours rien




Les verrons-nous un beau jour à l'aube
S'avancer à l'horizon
Les bateaux qui nous emporteront ?
Entendrons-nous les cloches des villages
Annoncer qu'il est trop tard
Sonner l'heure du départ ?

Ou serons-nous tout simplement
Déportés du petit écran
Victimes et artisans
Du prochain grand dérangement ?
Nos campagnes seront-elles nos bayous
Notre pays d'exil ?
Un beau matin nous réveillerons-nous
Cajuns de l'an 2000 ?

Quand tous nos poètes se seront tus
Que seront partis tous nos aïeux
Et que nous aussi nous nous ferons vieux
Quand on changera le nom de nos rues
Pour ceux du pays des Angles
Que nos enfants ne parleront plus la langue

Irons-nous manger du gumbo
Le samedi chez les Thibodeau ?
Danser le two-step au Fait-dodo
Ecouter les zydecos
Chanter Diggy liggy li, diggy liggy lo ?
Jambalaya, souvenez-vous
Y a pas longtemps, pas loin d'ici
A Sault-Sainte-Marie

Anne, ma sœur Anne
N'a jamais rien vu venir
Et les bateaux l'ont emportée
Pour une autre Louisiane
Une autre swamp aux souvenirs
Une autre île-sous-le-vent, abandonnée

{x2:}
Irons-nous manger du gumbo
Le samedi chez les Thibodeau ?
Danser le two-step au Fait-dodo
Ecouter les zydecos
Chanter Diggy liggy li, diggy liggy lo ?
Jambalaya, souvenez-vous
Son of a gun, aurons-nous du fun
Dans les bayous ?

Son of a gun, aurons-nous du fun
Dans les bayous ?

Anne, ma sœur Anne
Entends-tu les goddams qui viennent ?

MON CHUM RÉMI

allez, enlève les doigts de ton nez...


Tu sais petit, il faudra bien te couvrir quand tu viendras nous visiter au kÉNÉDA.

tuseras monange des neiges héhé !

lundi 22 juin 2009

LA GRENOUILLE DU JOUR



ET MOI JE DIS VIVE LA FRONCE ET LES MAUDITS FRONÇAIS héhé

Celui que je qualifie gentiment de "diharée verbale...alors que mon Minitrol, c'est ma diharée écrite...

Il sera ici cet été, au Festival Juste pour Rire ! Jonathan Lambert. D’abord avec Patrick Poivre d’Arvor et ensuite avec le pas né gay. Ça c’est prononcé à la « fronçaise » car nous on prononce plutôt : pôney gay. Cependant, au Festival cet été, je crois qu’il ne sera pas déguisé le Johathan.





dimanche 21 juin 2009

C’était donc ça ! Wawooww , quelle surprise



NON YA PAS D'ERREUR, VOUS N'ÊTES PAS SUR LE BLOG D'ÉRIC MCCOMBER
Elle est bien dodue et bien patinée n’est-ce pas ! Et quelle couronne ! Sans parler de ses lèvres SANG SOU ELLE ! Bin non, j'ai pas dit elle a du sang su elle s'tie !

Le cadeau que j’attendais de l’ami Éric McComber, le grand cycliste devant l’Éternel ! Mais je ne savais pas c'était kwa mon cadeau, je croyais que c'était un simple casse de bécyk avec une grenouille dessus. Wawowow, la reine grenouille d’Autriche ! C’est de la haute monarchie ça !

2008, c’était l’année de la grenouille. Mais on continue ! Merci à tous de vos efforts pour la sauvegarde des grenouilles et à Éric dans ce cas précis…Même si je sais que l’orgueil est un péché capital, je m’autoproclame REINE GRENOUILLE de l’année 2009 ! ELLE EST PAS BELLE MA COURONNE ! Et je suis dodue à souhait, ce qui était un critère du concours ! La belle patine aussi. Mais holà les carnivores, mes cuisses sont sacrées, pas touche…je ne veux pas finir ma vie en béquilles ou en chaise roulante ! J’ai un « buddy gard », gare à toi si tu essaies de me « passer » au beurre à l’ail ….mon buddy c’est un troll… un mini troll !

&&&&&&&&&&&&&&&

En bonne conteuse que je suis, laissez-moi donc vous raconter un « fait » (dans l’ancien temps on disait « un faitte » pour une histoire se rapprochant du conte, de la légende…) qui vous aidera à comprendre comment j'aurais pu être élue.....si je ne m'étais pas auto-proclamée.

Saviez-vous que dans la forêt d’O’Korrigan, le premier de l’an, un événement particulier vient troubler la tranquillité du petit monde des Korrigans? C’est le jour de l’an de la nouvelle reine grenouille. Cette dernière est l’animal bien-aimé des Korrigans. Ce n’est pas par hasard que l’année 2008 fut l’année de la grenouille, cela remonte à la nuit des temps….

Voici les critères pour accéder au titre:

- La plus gloutonne. La postulante idéale devra avoir englouti au terme de l’année au moins son poids à chaque jour, de nourriture de toutes sortes : limaces, vers de terre, moucherons, bibittes de toutes sortes, peu importe, en autant qu’elle devienne la plus grosse !

- Sa couleur devra s’harmoniser le plus possible avec celle de la nature, les marrons et les verts sont prisés. Pas de grenouilles bleues ni rouges comme on en dessine parfois. Ces dernières n’ont aucune chance, à moins qu’il n’y ait aucune verte ou marron, s’entend !!!

- Évidemment, le saut ! Il y aura une épreuve pendant la journée, la plus belle envolée sur la plus longue distance sera un critère apprécié dans la nomination du vainqueur !

- Le croassement est le dernier critère à évaluer. Chaque concurrente, tout au long de la journée doit lancer son plus beau croassement et cela, le plus souvent possible. Plus la voix est caverneuse, plus les chances augmentent….


Au terme de la journée, on déterminera la nouvelle reine grenouille de l’année ! Vous serez au rendez-vous ? Bien évidemment, si vous voulez présenter des concurrentes, vous êtes bienvenues !


Laissez-moi aussi vous raconter une anecdote : on m’a dit qu’un jour, il y a très longtemps, un humain est arrivé nez à nez avec une reine grenouille fraîchement couronnée….Imaginez sa surprise ! Ce « nigaud » s’est imaginé être en présence d’un quelconque prince tombé sous les maléfices d’une méchante sorcière…. Pour celles et ceux qui aiment les devinettes, qui pouvait donc être cet individu, qui devint un conteur de grand renom… et même deux....faites vos jeux !

ICI ON NOURRIT LES TROLLS QUAND ILS SONT DRÔLES


Non mais il n'a pas l'air gentil gentil mon petit troll à moi juste à moi ? Enlevez la barre rouge transversale svp. C'est un ordre.


---- Je vais pas m'attaquer à la mythologie nordique, non, et loin de là même. Le troll dont je vous parle est un petit malin dont le jeu favori est de provoquer le chaos sur les forums. Son arme est le sujet polémique (c'est quoi le mieux : windows ou linux ; pes ou fifa ?), de préférence sans rapport avec les sujet du forum. Si les participants répondent, les esprits peuvent s'échauffer. Avec le risque de vérifier la loi de Godwin, à savoir : plus une discussion sur un tchat ou un forum dure, plus on risque d'y trouver des comparaisons avec Hitler ou le troisième reich, du genre "vous êtes des nazis". Le point Godwin est alors atteint et la discussion fermée, morte. C'est le but du troll. ----

voyez bien que mon bébé troll n'est pas un vrai troll ? Juste un MINITROLL....et moi je suis sa maman adoptive. Je protège mes bébés.

minitrol ET BIGTROL (samamanadoptive)

The opening of…un AVE MARIA des plus joulis

John Q, le film qu’on a écouté hier soir. Très dur pour moi qui est ultra sensible. Mais l’ouverture avec l’Ave Maria de Aaron Zigman (compositeur et acteur contemporain), un moment inoubliable.

Soyez prudents ! Je tiens à vous mes petits anges cornus.

ICI LES « TROLLS » ZETROLLES sont admis

.... tant qu’ils ne font pas de grosses conneries, quand m’aime…. Ainsi que les tétards, monstres, CANCRES, morpions, muffins...MINITROLLS....
Les CANCRELATS ? non par contre.

Un « troll » à sa manière, Jonathan Lambert à « on n’est pas couchés ». Il arrive sur le plateau et c’est une « diarrhée » verbale, je me demande même si notre MINITROL n’est pas Jonathan Lambert, à l’écrit hen hen hen ?

Oui je le dis publiquement, je l’aime, avec ses qualités et ses défauts (les deux en fait), c’est le cri de mon ventre vide (ventre de mère adoptive, ne partez pas de rumeurs) qui l’a appelé ! Et le petit a répondu à mon appel. Gloire à Dieu, Dieu est grand ! Sans compter que sa nouvelle maman, au petit (moua) elle n’est pas très loin de la « trollerie » avec ses « folleries »…

Alors je vais t’apprendre la bienséance petit. Coûte que coûte. J’ai le contrôle, vous inquiétez pas les gens (hum hum, pas sûre hihi). Par contre le contrôle de Lambert ?????

samedi 20 juin 2009

Ave Maria de Caccini par Slava

Mon dieu, effacez nos fautes à moi et au petit. Parfois j’ai honte, j’adopte des petits garçons pour ensuite me les farcir. Parfois j’ai dit. Pas souvent. C’est la faute à Fernand, ce vieux croûton qui n’est plus bon à rien. Même pas pour promener le chien.

S’il savait surfer, ce pauvre Fernand vous conseillerait obligeamment une liste de sites cochons, des dentiers et matériel santé à demi-tarif pour vieillards ébréchés, des jeux de cartes en réseau, de pétanque sur table, de la contrebande de viagra, boissons illicites, pièces de tracteurs de gazon volées. Heureusement, il ne sait même pas ouvrir l’ordinateur. C’est un vieux pisseur de Pinard jaune pipi de contrebande.

MINIMAL AVAIT RAISON



UNE PERSONNE CHAT DU NOM DE LESTER, LE PROCHAIN SUR MA LISTE DE PETITS ÊTRES À ADOPTER.
Non mais sérieux, la ministre Blais, au lieu d'embaucher des clowns pour divertir les personnes âgées qui vont probablement en pleurer et préférer la solitude aux clowns dégueux, elle n'a pas pensé à la zoothérapie ? Maudite folle.



Je disais donc, il avait raison minimal. Son avatar c'est bien Lester Bangs, je l'ai gougoulé. Et sur la même page de google image, un autre Lester du genre félin...lui aussi j'aimerais l'adopter.
MON BÉBÉ !

Allez réjouissons nous, Minimal est mon fiston adopton ! Enfin mon utérus ne crie plus ! Il n'est plus vide. Rempli de ce petit être qui ne cherche qu'à vivre. Tout petit tout petit....

Tous les papiers sont signés, demain on fait une fête sur le Ouèbe. T'es content petit ? Bon suffit là, allez, dans le garde-robe, je te sortirai quand j'aurai besoin de toi. Je dois réciter un rosaire avant. Et j'en réciterai un autre....après.

Maikeresse Miss Wormwood (à 2 ans de la retraite)

vendredi 19 juin 2009

L'amitié, la vraie

Une copine à qui je racontais que si je m'appelle Raymonde, c'est la faute à mon père qui s'appelle Raymond et qui est né une journée avant moi et patati et patata...

ELLE ME DIT :

- IMAGINE SI TON PÈRE S'APPELAIT LUCIEN

- OU GEORGES (MISÈRÉRÉ...)



TOUT ÇA POUR DIRE QUE TOUT EST RELATIF DANS LA VIE ET QU'IL Y A TOUJOURS PIRE QUE SOI. ENFIN, EN TOUT RESPECT POUR LES LUCIENNE ET LES GEORGETTE....


LES LUCIENNES SONT MAL ÉLEVÉES



DÉSOLÉE POUR LES GEORGETTE MAIS ELLES NE SAVENT PAS CUISINER



LES RAYMONDE SONT JOVIALES. VIVE LES RAYMONDE.





Vous pouvez pas savoir tout ce qu'on trouve sur google image quand on tape un prénom.

J'AI TAPÉ JEAN-PHILIPPE AU HASARD :



JEAN PHILIPPE LEGAULT À SA GRADUATION.
(Qu'il me poursuive pour avoir mis sa photo sans autorisation, il n'avait qu'à ne pas le coller sur le net....)

ET PUIS C'EST PAS TOUT ! J'AI DÉCOUVERT UNE BANDE DESSINÉE QUI SE FAIT AUSSI EN PIÈCE DE THÉÂTRE ET FIGURINES...RAYMONDE ET ROBERT BIDOCHON!!!!!



TIENS TIENS, J'AI MÊME TROUVÉ LA PHOTO DE TRADER ! Pas mal tout de même....


TRADER

jeudi 18 juin 2009

Pas toujours facile



Arsène le chat : Utile ? Inutile ?

JEUL SAIS CÉ KÉTAINE DES PHOTOS DE CHATS MAIS CÉ TU DE MA FAUTE MOUÉ SI J'ADORE LES MINOUS ? QUAND J'ÉTIONS PETITE, MON PÈRE NE VOULAIT PAS QUE J'EN AIE. Même qu'il se plaisait à écraser les chiens sur la route. Dégueulasse. Ma mère non plus ne voulait pas d'animal à la maison. Et dans ce temps-là, on écoutait. Pas comme today ! Ça sert à ça entre autre un blog anonyme. Défoulement. Ita est.

*******


Utile, inutile, voilà la question ! Moi je dis : un blog inutile est un blog utile….

J’ai quand même mis du temps à prendre conscience qu’au fond on est bien plus utiles en étant inutiles. Toujours les paradoxes. Vouloir rendre les gens heureux, c’est souvent un peu les enchaîner. C’est créer des « liens » dont quelque part on attend un retour. Ceci dit, j'espère ne pas paraître moralisatrice car il n’en est rien.

Le plus simple, mais non le plus facile, c’est peut-être simplement d’être inutile à leur bonheur. Etre simplement à leur écoute, disponible mais sans perdre autant votre obligation de vivre. Ecouter, être là et laisser dire, sans juger. La démarche n’est pas évidente.

Est-ce ce besoin d’être écouté qui fait que tant de blogs sont des exutoires au « je » qui veut exprimer ce qu’il vit ?

Ah ! Ce besoin de reconnaissance, ce besoin d’être compris… Personne ne semble y échapper. Et puisque j’ai un blog….du narcissisme ? S’en fout ! On a bien le droit d’avoir un petit espace à soi, juste à soi et à ceux que l’on apprécie.

Que de blessures nous pouvons lire aussi sur certains blogs. L’amour n’est-il pas toujours quelque part déchiré et déchirant ?

Il n’est pas facile d’accepter nos contradictions internes. C’est pourtant dans cette acceptation, tant pour nous que chez les autres, que réside peut-être, ce qui fait de nous de vrais humains. C'est ce que je nous souhaite, Amen. Ita est....luv ya !

(non mais ouvrez-vous les yeux, voyez pas que je suis la femme PARFAITE )

Leone/Moriccone the odd couple...

Tiré du film “Once upon in America”, Deborah’s theme, Ennio Morricone. Allez petit monstre, mets tes écouteurs....et on relaxe ses hormones. Défense de t'endormir sur ton pipitre par contre. C'est la leçon de musique.


LA GRENOUILLE…..

Un peu givrée parfois…aime aussi la grande musique sacrée ! Richard Strauss, le compositeur. Jessye Norman, l’interprète majestueuse. Quand elle se meurt, je me meurs aussi. Un requiem….puisqu’il le faudra bien un jour ! Autant que ce soit beau et que ceux qui assistent aux funérailles puissent verser toutes les larmes de leur corps. Ensuite, au suivant comme chantait Brel ! Ita est.

Ou bien pour le lied. Si lied il y a !

NO MAIL

Message à mon tifrére. Le courriel EXCHANGE de mon École ne fonctionne pas....j'espère que ça ne dourera pas trop longtemps ! Paske j'ai hâte d'avoir de tes nouvelles mouha ! J'ai un autre courriel mais ton adresse est dans mes contacts de mon courriel de l'École...alors, c'est pas d'avance comme qu'on dit.

À votre fenêtre

À votre fenêtre à quémander
un sourire au passage

à votre fenêtre à supplier
l'ombre d'un seul regard

à votre fenêtre à surveiller
l'esquisse d'un baiser

mais le loquet reste fermé
et cette pluie qui martèle sans fin
à votre fenêtre je me tiens
l'espoir au coeur
et mes larmes se mêlent à la pluie

Et je vous aime
Et je me meurs

mercredi 17 juin 2009

Ce midi...summer breeze

Sur la Côte-des-Neiges, j'ai marché, un temps splendide, pas trop chaud, une petite brise....et quel air je fredonnais dans ma tête hen hen hen ?


PUBLIÉ À MIDI

MIDI, on arrête les machines et on mange…à l’aide (enfin…) d’autres machines ! Vive le progrès. Vive le travail à la chaîne…. Les temps modernes....

My favorites things



Raindrops on roses and whiskers on kittens
Bright copper kettles and warm woolen mittens
Brown paper packages tied up with strings
These are a few of my favorite things

Cream colored ponies and crisp apple streudels
Doorbells and sleigh bells and schnitzel with noodles
Wild geese that fly with the moon on their wings
These are a few of my favorite things

Girls in white dresses with blue satin sashes
Snowflakes that stay on my nose and eyelashes
Silver white winters that melt into springs
These are a few of my favorite things

When the dog bites
When the bee stings
When I'm feeling sad
I simply remember my favorite things
And then I don't feel so bad

[Repeat all verses]

J’veux une ménagerie !

Le papa pitou, la maman minou et les bébés…..



PERSEPOLIS

J’ESPÈRE DE TOUT CŒUR QUE LA DÉMOCRATIE SERA RÉTABLIE EN IRAN. Il y a un peu d’espoir ce matin, le recomptage partiel des votes. Mais ça craint. La dictature c’est « ferme ta yeule » sinon j’te casse la yeule . La cinéaste Marjane Strapi n’a pas eu peur. Que Dieu lui prête une longue vie.




mardi 16 juin 2009

Tears for fears (avec un petit chapeau sur le caillou)

On a le cœur léger, on chantonne….Petite chanson qui relaxe, fait voir la vie en rose, gentil gentil, tout doux, la vie est douce, vieille toune mais moins vielle que d’autres. Tout est relatif. "Advice for the young at heart", le titre.

L'ART DE PARLER POUR RIEN DIRE....

Ah bin ah bin ah bin ça fait longtemps que je la cherchais sans succès ! Ça doit être mon année chanceuse !

Martin Léon, c'est ça qui est ça.... avec des pit pit.

LE PALMARES DE LA CHANSON -------S E N T I M E N T A L E------

Quand ton chum ou ta blonde vient de sacrer le camp, tu as 15 ou 16 ans, tu écoutes ses chansons et tu peux vivre ta colère, ta peine, un torrent de larmes…..enfin pour les filles en tout cas ! Ça c’est certain. Ça t'empêche de faire des bêtises. Thérapeutique.


Number 3 : Danny Lane avant Wings, avec The Moody blues : GO NOW


"Go Now" The Moody Blues Live 1965



Number 2 : Gerry and the pacemakers : Don’t let the sun catch your crying





Number ONE : LULU : to you with love


>

lundi 15 juin 2009

LUC TOUCHETTE, LE PENDANT QUÉBÉCOIS DE MINIMAL ? ÉNIGME !

ASTIIIIIII

.. que j'ai eu de la "misère" al trouver çui-là ! D'abord me souvenais pas de son ASTI de nom mais finalement je me suis souvenu de Jean. Ensuite j'ai eu un flash : Jean-Marie. ET finalement en gougoulant, j'ai trouvé Corbeil ! Tu parles d'un asti de nom !

LE MEILLEUR "air" MUSICIAN À MON AVIS....héhé. T'essaieras d'en faire du pareil petit tétard qui, dans moins de 50 jours sera une vraie grenouille. Il reste juste un petit bout de queue de tétard à disparaître....

Piqué chez Patlag…CALL NOW

Petit cancre-tétard, plus besoin de t’essuyer « au sang ». L’outil que tu attendais depuis longtemps, j’suis sûre !!! Appelle maintenant !



FAIS MOI MAL JOHNNY JOHNNY JOHNNY.....mais pas trop tout de même

Mon petit tétard devient un préado… ça pousse vite un tétard !

Une toune sur laquelle mamy dansait quand elle allait dans les discos dans sa folle jeunesse. Joué par l'orchestre en place. Bien sûr elle dansait, mais pas comme les mossieurs de la vidéo ! Ça c’était comme les noirs de Chicago. ET puis elle buvait des boissons de femme pour se rafraîchir.

Je te dédie la chanson, je serai toujours là pour toi. Enfin, jusqu’à ta majorité s’entend. Ensuite, ouste le balai….

OULÉ MINETTE ?



LÉOU LE TI MINE À SA MÉMÉ ?

dimanche 14 juin 2009

BERCEUSE POUR MON TÉTEUX EUHHHH MON TÉTARD





J’ai perdu un bout de rêve
Quelque part sous l’oreiller
Il se dissipe quand je me lève
Sans lumière sans beauté
Je te chante un bout de monde
Sur une chaise à tes côtés
Des histoires de terre pas ronde
De magiciens de sorciers
J’ai laissé mon âge ma peine
Tout en bas de l’escalier
Je suspends ces années vaines
Pour mieux pouvoir te veiller
J’ai gagné un bout de vie
Je te laisse l’imaginer
Maintenant tu t’es endormi
C’est pour moi que j’ai chanté
J’ai volé un bout de rêve
A un enfant qui passait
Je vois le jour qui s’achève
Sans lumière sans beauté
J’ai détruit un bout de monde
Pour mieux pouvoir démontrer
Que les humains sont immondes
Pas comme moi, ta Raymonde :)
Qu’il n’y a rien à espérer
J’ai lancé ces âges de haine
Tout en bas de l’escalier
Et j’accuse ces années vaines
Toi tu dors sans te douter
J’ai perdu un bout de vie
Sur ma chaise à te veiller
Maintenant tu t’es endormi
C’est pour moi que j’ai chanté

Ita est !

Poaime pour mon bébé-tétard



Hého, comme une mère grenouille aime son tétard hein, pas de rumeurs :)


La Force de l’Être



Laissez lui please

Assumer son destin

Résister à l’orage

Résister à la mort



Laissez le devenir

Plus fort que la tempête

Et plus fort que l’hiver

Plus ardent que l’été…

Plus violent que la mer…



Et plus fort que le temps

Et plus fort que l’espace

Laissez-le vivre en paix !

Pax Romana
Je t'aime bébé
Ne désespère pas un jour j'irai te chercher
Comme Céline Dion ira chercher son spermato congelé...

samedi 13 juin 2009

Plus blanc que blanc !!!





On s’étonne ensuite que les jeunes et même les vieux n’aillent plus à l’Église et que ces dernières soient à vendre ! Tant qu’à moi, elles peuvent bien toutes fermer.

Ce serait la machine à laver qui aurait le plus libéré la femme selon le Vatican :

http://www.reuters.com/article/newsOne/idUSTRE5282ME20090309

Plus que l'avortement, plus que la pilule, plus que le droit au marché du travail. Il est vrai que laver les couches des bébés à la main ou au tordeur, il y a quelques années, c'était de l'ouvrage en ti-pére ! Par contre, comparé au lave-vaisselle, je choisirais le lave-linge. Mais là n'est pas la question n'est-ce pas ?

L'article a été publié dans "l'Osservatore Romano", le journal du Vatican. Intitulé "mettez le détergent, refermez le couvercle et détendez-vous", l'article, écrit par une femme, est paru cette année, à l'occasion de la Journée internationale de la femme.

C'est tout ce que l'observatoire romain a trouvé à souligner pour cette journée de la femme. Ça me donne envie de me gosser un curé en bois au canif pour pouvoir le jeter dans le foyer !!! Et frotter une allumette.
Après toutes les luttes menées pour se gagner des droits qui nous revenaient de naissance, c’est choquant, le moins qu’on puisse dire.

Je proteste ! L'invention du siècle est le Tide ! Mon Tide à moi!
C'est écrit : Tide possède ce que la femme veut
Ita est ! Vive le Tide nouveau qui enlève TOUTES les taches.

Quand même dommage que mon Tide ne puisse enlever toutes les taches que le christianisme a laissé tout au long de son histoire. Même tout l'or emmagasiné dans les 7 souterrains du Vatican, ne saurait paver le chemin de la rédemption pour ceux qui ont commis tous ces crimes reliés à la religion. Heureusement.

vendredi 12 juin 2009

RAYMONDE

Paroles de Raymonde, MAXIME LE FORESTIER

Les statues de Lenine partout se dégradent.
On vend la peau de l'ours pour une salade.
Au bal des empires, on se ronge les sangs.
On laisse les allumettes jouer avec les enfants.

La pluie prend de l'acide, le désert gagne.
L'entendez-vous mugir jusque dans nos campagnes?
Et puis les eaux reviennent, plus qu'il n'en faut.
Aujourd'hui, les lendemains chantent faux.

Plus les pendules s'affolent,
Plus les rongeurs se tirent.
Plus y'a de monde en sous-sol,
Plus je vois les gens courir,
Plus j'entends.

Monde, monde, vaste monde,
Si tu t'appelais Raymonde,
Ça ferait peut-être plus intime, monde,
On t'appellerait par ton prénom.
Monde, monde, vaste monde,
Si tu t'appelais Raymonde,
Ça ferait peut-être une rime, monde,
Mais ça ferait pas une solution.

D'ici de là, les drapeaux refleurissent
Quand c'est dans le même jardin, de profundis.
Ça finit quelques fois définitif, comme
Si la nuit s'écrasait, comme ça, sur des hommes.

Les statues qu'on dégomme, on les enterre.
Ça donne un peu de répit dans les cimetières.
On sait qu'un jour où l'autre, elles reviendront,
Avec une autre gueule, avec un autre nom.

Plus les pendules s'arrêtent,
Plus on s'attend au pire.
Plus je vois passer des têtes,
Plus je vois des gens mourir,
Plus j'entends.

Monde, monde, vaste monde,
Si tu t'appelais Raymonde,
Ça ferait peut-être plus intime, monde,
On t'appellerait par ton prénom.
Monde, monde, vaste monde,
Si tu t'appelais Raymonde,
Ça ferait peut-être une rime, monde,
Mais ça ferait pas une solution.

VOTRE AVIS SUR "RAYMONDE" DE MAXIME LE FORESTIER

PUBLIEZ VOTRE AVIS !

IL Y A LA FEMME PARFAITE ET…..



IL Y A L’HOMME PARFAIT



ET VOILÀ DE QUOI VOUS AUREZ L’AIR MESDAMES SI VOUS L’ATTENDEZ.....

jeudi 11 juin 2009

Une sorcière comme les autres (de Anne Sylvestre, par Pauline Julien)

Là, laissez-moi vous dire que matante est contente. J’avais déjà cherché cette chanson sans succès, et voilà ti pas que ce soir, un peu par hasard, je tombe dessus et interprétée par ma chanteuse préférée en plus (feu chanteuse snif). C’est mon cadeau pour la St-Jean. J’suis un peu à l’avance mais bon.


THE QUEEN


LA REINE DES GRENOUILLES ELLE EST ICI (MOUA) ET JE FAIS DU CINÉMA AVEC D'AUTRES VEDETTES.




ITA EST !

mercredi 10 juin 2009

Jimmy Hoffa




Je suis passionnée par l’histoire des syndicats, surtout canadiens et américains. Des syndicalistes se sont fait descendre pour leur cause !

Je pense par exemple à la dizaine de mineurs du Colorado (massacre de Ludlow) qui après une année de grève, en 1914, se sont fait descendre par la garde nationale envoyée par le gouverneur du Colorado !

Mais ce dont j'ai envie de parler est la disparition de Jimmy Hoffa. Chaque année quand arrive les beaux jours, je pense souvent à Jimmy Hoffa (et à sa famille), président du syndicat des Teamsters des USA de 1957 à 1965 environ. Il disparu en 1975 et on n’a jamais retrouvé son corps. C’est terrible pour les proches ! Je sais ce n’était pas un saint, il a fait 4 ans la prison après avoir été condamné pour faire 10 ans pour le blanchiment d’argent de la mafia italo-américaine à travers un système utilisant l’argent de la caisse de retraite des Teamsters. Non c’est pas beau ! Mais il a fait de grandes choses pour les syndiqués ! Il a été gracié par le Président Nixon après 4 ans de prison. Je sais, Nixon est loin d’être au-dessus de tout soupçons ! Toujours est-il que quelques années plus tard, James Riddle Hoffa disparaissait à tout jamais

On oublie comment et pourquoi Hoffa s'est allié à la Mafia...parce que des tueurs engagés par les transporteurs battaient et tuaient les camionneurs qui voulaient se syndiquer. C'est pour protéger leur vie que les camionneurs se sont associés au crime organisé; après, ils avaient mis le doigt dans le tordeur et ils allaient devenir corrompus par ce qui les avaient sauvé. Ces employeurs, certains existent encore (« corporativement » parlant, on s'entend).. et on n'a jamais parlé d'eux comme des criminels.. pourtant!!!

Les raisons ayant permis son épanouissement. Le capitalisme sauvage, de même que des gouvernements locaux directement assujettis au patronat, prêt à envoyer la troupe pour mater les ouvriers.

Oui c'était sauvage et maintenant que les syndicats sont là, il y a malheureusement de l'abus. Exemple, dans l’entreprise où je bosse, les peintres peuvent aller prendre leur pause à leur pavillon (des immeubles) qui est parfois à 30 minutes de l'endroit où ils ont une tâche ! En tout, ça fait une heure trente de "break syndical". Au bout d'une journée, ils ont réussi à mettre une couche de peinture ... sur un mur d'un petit bureau. Et ça coûte 800 $ faire peindre un petit local ! On n'a pas le droit de planter un clou... grief syndical ! Quand il y a de l'abus, ça paraît mal le syndicalisme !!!! Mais de l’abus, il y en a partout et il y en aurait encore plus du côté de l'employeur si on n'était pas syndiqués. Ita est !

mardi 9 juin 2009

C'EST MOI ÉPICÉTOUT !



CADO DE (*)

La fois où Bip bip se fait attraper par Coyotte…

Coyotte, mon pote maladroit de toujours, avoir réussit pour de vrai à attraper bip-bip ?!!!?!!!
Ça veut dire que c'est la fin, plus de courses poursuites, de crash mémorables et un pan de mon enfance qui s'ébranle..... car l'un ne peut exister sans l'autre n’est-ce pas, ou alors dans des remakes pas drôles !

Et pourtant… c’est le 42e épisodes (sur 43), « soup or sonic ».

Aimer.doc




Qu’est aimer ?

Ces derniers temps, je me suis beaucoup interrogée sur ce qu’est Aimer avec un grand A. Mais aucune réponse ne m’est venue. À se demander si ça existe vraiment. Cependant je crois à l’attachement, l’affection, le manque de l’autre, le « quesse tu fais, je m’ennuie de toi », ce qui est de l’amour pour moi. Mais l’amour idéal, comme on dit avec un grand A, bin le mot le dit, c’est idéalisé, ça n’existe pas. À moins de preuves du contraire, ce qu’il faudrait démontrer…

Par contre, une des premières choses que l’on apprend dans notre vie (bébé), après être bien repus, c’est d’être aimé et d’aimer la personne qui s’occupe de nous ! Ou le contraire si on est malchanceux mais tout tourne autour de l’amour dans notre développement d’enfant.

On aime tellement de choses : ses vêtements, ses cheveux, ses amis, sa famille (pas obligé….), Dieu, Mahomet, une femme, un homme, un enfant, un animal…. Tout ça pour dire qu’avec un seul mot, on peut exprimer tant de choses et de sentiments différents ! Tout un continuum entre aimer son briquet et aimer sa femme ou son mari OUI OU NON ??? Comment s'y retrouver ?

Parlons d’amour des personnes. N’est-ce pas avant tout du narcissisme que d’aimer ? Je ne fais pas d’affirmation, je pose la question :)))))

N’aimons-nous pas l’amour et/ou l'image de soi en amour ? C’est ce que je pense depuis ma tendre « jeunesse » et mon avis n'a pas changé.

Seulement le parfum de l’amour m’intéresse si je compare l’amour à la rose avec laquelle viennent les épines, forcément ! Par contre, faut pas se décourager, les épines, on les enlève une à une, sans se presser et ne reste que la rose et le parfum ! Elle est pas belle la vie quand on y réfléchit bien ? On a beaucoup de pouvoir sur notre environnement. Faut s'en servir et agir. Et trouver des réponses aux questions existentielles…:)))).

Votre fils suit des cours de ballet chère amie ? Je vous envie, si j’avais eu un fils, j’aurais tellement aimé qu’il s’intéresse aux arts.

lundi 8 juin 2009

In Montreal, everybody french!


(un gros bec c't'un french kiss comme un gros câlin c'est ......)

C’est de sang neuf dont la mairie de Mourial a besoin. Pas une « naze bean » comme Louise Harel (ni un illuminé comme Richard Bergeron soit dit au passage). Mais puisqu’on ne peut l’empêcher de se présenter, voici quand même quelques expressions anglaises que la dame devrait connaître….

Trop cool ce Stéphane Laporte dans le Cyberpresse d’aujourd’hui (8 juin 2009) :

Voici un lexique de phrases anglaises essentielles pour le maire de Montréal:

“La neige va être ramassée bientôt / Soon the snow will take off
On va monter les parcomètres / We will raise the parcomasters
Je suis le maire de Montréal / I am the mother of Montreal
Finis les nids de poule / No more chick pool.
Rouler en char ou en vélo? / To Bi or not to Bixi?
À Montréal, on parle français! / In Montreal, everybody french! »

À force de courage....

Tiré d'un documentaire de Pierre Falardeau et Julien Poulin "Elvis Gratton" (Pea soup). Je l'adore ce petit gars. Je me demande ce qu'il est devenu. Celui ou celle qui peut me le dire : une étoile dans son cahier ! C'était avant le "politiquement correct". J'espère au moins qu'ils avaient le consentement de ses parents ces deux polissons. Rire de lui en pleine face, pas trop diplomate. Enfin ! Une autre génération !


Le lapsus ou la fracture du col de l’utérus….

Pas besoin d’en écrire plus, tout est dit dans ce petit clip qui, ma foi, est plutôt savoureux.

BOXING DAY ! Allez, faites vite !

Je ne savais pas que les femmes étaient en solde. Moi, j'ai toujours pensé qu'elles valaient deux fois le prix d'un homme. Le contraire de l'Islam et de l'Église catholique quoi ! Mais voilà….la réalité est autre !

J’imagine le tollé de protestations qu'une telle «pub» pourrait provoquer chez nous. On semble incapable de lire au deuxième degré. La rectitude politique empoisonne notre quotidien... hélas !

Tout doux....tout doux


La semaine dernière, refaisant le trajet inverse pour le retour à la maison sur la Côte-des-Neiges, avec ma musique dans les oreilles, j'ai pu ressentir à nouveau ce merveilleux sentiment de gratitude envers la Vie. Tous ces gens de toutes ces ethnies que l’on rencontre sur Côte-des-Neiges, ça me remplit d’amour. Autant de cultures sur une même artère viennent déposer à mes pieds toute la mémoire du monde. Ça faisait 45 minutes que je marchais, je n’étais pas pressée de rentrer. J'étais portée par le bitume, respirée par la brise, enfantée par la vent; j'aurais pu m'envoler...je me sentais comme Jonathan le Goéland. Enfin le repos de l’âme amené via la fatigue physique. Enfin !
Et puis m'est venue cette réflexion: « à quoi bon toutes ces questions sur hier et demain? » pourquoi s'encombrer de toutes ces interrogations qui font si mal, ces souvenirs, ces angoisses? Maintenant est vraiment notre unique réalité. Maintenant.
Qui je suis commence maintenant .Ita est

dimanche 7 juin 2009

Le savon ZUK, meilleur savon au MONDE !

L’AFFAIRE BRONSWIK (1978, ROBERT AWAD ET ANDRÉ LEDUC)

Film splendide et décapant qu’est L’AFFAIRE BRONSWIK, produit en 1978 par l’ONF. On y raconte l’histoire d’un appareil de télévision, en noir et blanc à l’époque (la marque Bronswik), totalement démoniaque qui, pendant les années 60, amenait les téléspectateurs à consommer cent fois plus que nécessaire en envoyant des messages subliminaux.

Le film prend la forme d’un documentaire rempli de clins d’oeil complices qui nous indiquent que tout cela ne se peut pas. Mais en même temps, on n'est pas certains....C’est un formidable documentaire mettant en lumière notre soif effrénée de surconsommation et illustrant la fourberie des grandes entreprises. À partir de ce « canular », (dans le film, le problème est réglé le 1er avril 1965, donc poisson d’avril…), on peut encore réfléchir aux facteurs d’incrédulité et de crédulité qui nous amènent à réagir vis-à-vis de certaines images, de certaines émissions, de certains films, de certains sons.

Ce film est tellement bien fait qu’à première vue, on croyait qu’il s’agissait d’un vrai documentaire ! Jugez par vous-mêmes en regardant l’extrait suivant




Les Québécois (notamment) sont les champions de la surconsommation. Pourquoi penses-tu que nous recevons le «Publi-Sac» ? Sûrement pas pour y déposer nos «pelures de patates»... !!! CE FILM EST « HURLANT » d’actualité, rien a changé.

À l'époque, on avait aussi les timbres GoldStar ou Pinky (Steinberg), maintenant ce sont les «points bonis» et les cartes de crédit et de débit. Beaucoup trop de gens vivent au-dessus de leurs moyens... hélas !

Toutefois, il est vrai qu'on a déjà introduit des messages subliminaux durant des projections de films afin de mousser l'achat de boissons gazeuses et de croustilles à l'entracte.

Avec l'effondrement de l'économie mondiale, plusieurs devront (ré)apprendre à devenir des «consommateurs avertis» ou pratiquer la «simplicité volontaire». Malheureusement, la situation actuelle a été créée de toute pièce par des «illuminés» du profit et de la «piasse vite faite»... Et c'est toujours le «petit consommateur» qui en paie les frais. Ita est.

Il suffit de voir les gens sortir des centres d'achats comme le mail Champlain, les mains pleines de sacs de toutes sortes de choses puis d'aller visiter leurs poubelles quelques semaines plus tard pour constater que Bronswik fournit encore la pièce principale à tous les fabricants de télé. Bronswik n'est pas disparue, elle a juste changé de nom...VRAI OU FAUX ?

de l'ignorance à la connaissance

POUR UNE CONNAISSANCE ET COMPRÉHENSION de toutes les expressions incluant le terme "phoque", c'est ici :



INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES :

FUCK OFF Bill Connolly

Piqué sur le blogue de Patlag. Pour mes copainggs français qui ne suivent pas nécessairement le blog de Patlag.

samedi 6 juin 2009

Trans ou non, Amanda Lear a du plaisir dans la vie, j’en suis sûre !

Pas que je sois mordue de l’émission « on n’est pas couchés » mais quand tu zappes et ya rien « dans » cette maudite télé, il arrive que tu t’accroches les pieds chez Ruquier ! Et ça rime.

L’autre soir, ces deux folles m’ont fait rigouler : Natacha Amal et Amanda Lear. Elles ont joué dans une pièce de théâtre loufoque où la première est la fille de la seconde. À chaque fois qu’Amanda place un mot dans cette entrevue, Natacha est crampée ! À partir de la 4e minute environ.

Les hommes d’Amanda ont dit qu’elle était un homme mais elle s’en défend bien. Qui dit vrai ??? Prima facie, elle a l’air d’une Queen NON ? Mystère !

vendredi 5 juin 2009

Clip un peu bêbête du ouik ! Wouikinde ! Le Youki.

C’est à qui le petit Kiki hein ? C’est à William Burroughs le petit kiki… Mais non, c’est à sa mémère !


jeudi 4 juin 2009

Prague, "À ceux-là", Dieppe, Washington, ... ... ....et ça continue !.....



Prague 17 novembre 1989, auteur de la photo inconnu.

************

POAIME DE JACQUES BRAULT

À ceux-là

Nos morts là-bas dorment casqués de certitude

Épaves promises à tous les rivages rêvés
ils partirent un matin à la dérive
dans le plis du grand fleuve qui bouge vers la mer
ils partirent déjà délestés de leur nom
comme la vague qui court à sa brisure n’a déjà plus de visage

Nos morts là-bas dorment casqués de certitude

Dans le ventre de la terre qui les aspire
par les boyaux les artères les entrailles
ils retournent à la glaise du chaos
au vacarme premier des fossiles en marche
au cri que pousse la planète naissante
au velours de la pâte aux bulles du possible

Nos morts là-bas dorment casqués de certitude

Leurs yeux perlent à l’orient de l’ombre
au flanc du sommeil où dormir à perte d’ennui
corps qui se dissolvent dans l’anonymat
ils s’allègent d’eux-mêmes s’abîment
dans l’espace où bruissent encore d’autres espaces
se figent dans la glace et le sel d’un instant énorme

Nos morts là-bas dorment casqués de certitude

Frères désertés de l’humaine transhumance
morts inaccessibles à notre quête
morts indubitables morts de fragrance
morts acquittés de notre agonie
frères inhumains frères surhumains
ô frères dans la mort criez criez quand l’aile de l’effraie frôle nos tempes

Nos morts là-bas dorment casqués de certitude

Rivés au chambranle de nos limbes livides
où ronronnent tes moulins jaculatoires de la bêtise
où marmonnent les apothicaires de la démence
où la carapace de neige et de peur nous pressure
nous incruste dans la nacre et l’os du silence
nous fossilise pour les temps qui ne viendront jamais

Nous aussi nous dormons casqués de certitude

(je l’ai lu à voix haute à trois reprises simultanément et c’est à ce moment que ce poème a pris tout son sens)


*************


Dieppe de Vilains Pingouins

Une médaille pour les braves, et reposez dans vos tombes
L'État a dit qu'l'heure était grave, qu'il fallait que l'ennemi tombe
On est allé s'battre au front, on en avait tout l'tour d'la tête
On pensait r'venir les bras pleins d'galons
Mais c'est là qu'ils nous ont fait notre fête.
Vous pouvez pas savoir comment on se sent
De s'tenir debout un fusil à la main,
De voir ses frères se traîner dans leur sang,
Savoir qu'on n'sera que des souvenirs demain.
Allez donc savoir qui a raison, qui a tort
Et qui peut célébrer la victoire,
Quand les peuples font le décompte de leurs morts,
Quand vainqueurs et vaincus doivent se vêtir de noir!
Moi mes fantômes ont beaucoup voyagé
On a donné nos vies pour vos libertés
On a rendu nos âmes, on a rendu nos armes
Mais pourquoi faire couler tant de sang, tant de larmes!
Et ça continue.
Une médaille pour les fous
Qui croyaient en finir
Ils oubliaient par-dessus tout
Qu'l'homme n'apprend pas d'son passé, il répète pour l'avenir.
Ah! tant de stupidités,
Issues de notre cupidité
La mort ça fait mal, même quand c'est au nom du bien
Puis j'me rend compte qu'on a peut-être fait ça pour rien.
Ceci est pour ceux qui croient à la vie
Ceci est pour ceux qui n'ont rien compris
La haine et la guerre n'ont pas leur raison
Mais l'homme non plus, et ça continue...
Moi mes fantômes ont beaucoup voyagé
On a donné nos vies pour vos libertés
On a rendu nos âmes, on a rendu nos armes
Mais pourquoi faire couler tant de sang, tant de larmes!
Et ça continue.

*************



Photo de Jacques Riboud, Washington 1967

...mon héros


Avec le temps il va faire chaud
Avec le temps ça va passer
Avec le temps ça va se tasser
Avec le temps il va finir par aimer ça
Avec le temps tu vas maigrir
Avec le temps ça va GROSSIR
Avec le temps tu vas oublier !!!!
Avec le temps ça va pousser

LE TEMPS
EST UN HÉROS

"Vous êtes canadiens ? Vous avez l'accent"

"ELVIS GRATTON : Moi je suis un Canadien québécois, un Français canadien-français… Un Américain du Nord français, un francophone québécois canadien… Un Québécois d’expression canadienne –française française. On est des Canadiens américains francophones d’Amérique du Nord… Des Franco-québécois…
MADAME GRATTON : On est des Franco-canadiens du Québec, des Québécois canadiens. C’est ça."






La réponse de la caissière du grand gamazin....


à la demande de remboursement du... pénis (voir billet plus bas, "de l'inutilité apparente du pénis). Résumé : puisqu'il n'est pas prouvé que le pénis sert à la miction et que rendu à un âge "certain" il n'est plus très utile (en toute deférence pour les vieux vicieux hihi), mon ami demandait un remboursement.

Voici la réponse de la caissière du Wal Marde :

- Je ne demande qu’à vous rembourser mon cher monsieur mais l’objet en question n’est plus sur la garantie !



À l’aide de ma loupe…je constate qu’il n’est pas tout jeune, le cuir semble bien « tanné » pour ne pas dire fatigué, mais cependant la rigidité y est toujours présente ! J’aime particulièrement son aspect satiné qui lui donne beaucoup de charme !



L’avez-vous bien astiqué depuis qu’il est en votre possession ?



J’essaie de le soulever pour voir si le poids est le même que lors de l’achat… mais comment faites-vous pour trimbaler un pareil truc jour après jour ? C’est lourd et encombrant ! Par contre, de là à en déduire de son inutilité comme vous le prétendez, il y a un grand écart !



Dites-vous qu'aucun de ces objets ne peut satisfaire tout le monde ! Il y en a qui ont de fines bouches…alors le manuel s’impose dans ces cas particuliers ! D'ailleurs vous dites vous servir vous-même du manuel OUI OU NON HIHI!



Pour avoir droit au remboursement, il aurait fallu faire la vidange un peu plus souvent ! Chaque soir en fait ! On sort les choses, la vidange se fait donc et on refait le plein ! Ce n'est pourtant pas forçant ! On voit tout de suite qu’il a un trop-plein. Il n’est donc pas inutile comme vous le prétendez en essayant de ravoir votre argent, c’est plutôt qu’à l’instar de plusieurs personnes, vous ne savez en faire bon usage ! Cet objet doit servir régulièrement pour être remboursé. Le remisage n’est pas recommandé. Depuis combien d'années est-il remisé ? Prima facie, je dirais une dizaine d'années. Je suis près du score ?

LA BOÉTIE/FALARDEAU/moua

À FORCE DE PLIER L'ÉCHINE, ON ATTIRE LES COUPS (MOUA)



ILS NE SONT GRANDS QUE PARCE QUE NOUS SOMMES À GENOUX (La Boétie, de la servitude volontaire).





LA LIBERTÉ N'EST PAS UNE MARQUE DE YOGOURT (Pierre Falardeau, titre du même titre...)





N'empêche, celui au café, un vrai péché.

mercredi 3 juin 2009

Le fils de Superman (aussi bien le dire tout de suite, il n'a pas fait de vieux os car...)

Une fois j’étais triste. Une fois. (là je parodie mon ami Os car il écrit très bien).
J’ai entendu cette chanson à la radio, tirée d’un « fait divers ». Je n’étais plus triste mais TRÈS TRÈS TRISTE. Je pleurais tellement que j’ai dû m’arrêter. Ça cogne dur cette histoire, OUI OU NON ?

oh oui je l'aime.... mon pays entre "guimlets".



Dans les années 70 on disait, comme dans la chanson, que notre Kébek était prévu pour l'an 2000. Que voulez-vous comme disait notre Jean Chrétien ! Il reste encore mille ans non ?

Poaime de moua :

Mon pays (en fait il est un pays dans mon coeur mais pas encore un État)



Nous sommes d'un pays vêtu
de forêt vierge et de vigueur
de vrai courage et de bras nus
pour tailler l'arbre et l'avenir...

Nous sommes d'un pays qui mord
aux sources vives de la vie
des solitudes du grand Nord
aux plages de la Gaspésie...

Nous sommes d'un pays qui filait
au vieux rouet de ses campagnes
la catalogne et l'édredon
à la trame de ses chansons...

Chansons de blé chansons de pluie
nous sommes d'un pays qui donne
sa forêt brune aux perdrix
et son lac bleu au canard gris...

Nous sommes d'un pays qui naît
à la force de ses enfants
à la grandeur de son histoire
à la gloire de son destin...

"Tu l'aimes-tu" ton pays ? C'est le pays du Québec

Chanson patriotique. Faut continuer à être vigilants pour conserver notre trésor national : notre langue.

Une si belle langue. Compliquée, ce qui fait son charme.



Mommy, Daddy (1971)

Paroles : Gilles Richer et Marc Gélinas
Musique : Marc Gélinas
Interprètes : Dominique Michel et Marc Gélinas
Interprète d'une seconde version : Pauline Julien

Mommy, daddy, I love you dearly
Please tell me how in French my friends used to call me
Paule, Lise, Pierre, Jacques ou Louise
Groulx, Papineau, Gauthier, Fortin, Robichaud, Charbonneau.

Mommy, daddy, what happened to my name?
Oh mommy, daddy, how come it's not the same?
Oh mommy, tell me why it's too late, too late, much too late?

Mommy, daddy, I love you dearly
Please tell me where we used to live in this country
Trois-Rivières, Saint-Paul, Grand-Mère
Saint-Marc, Berthier, Gaspé, Dolbeau, Tadoussac, Gatineau.

Mommy, daddy, how come it's not the same?
Oh mommy, daddy, there's so much in a name.
Oh mommy, tell me why it's too late, too late, much too late?

Mommy, daddy, I love you dearly
Please do the song you sang when I was a baby
Fais dodo, Colas mon p'tit frère
Fais dodo, mon petit frère, tu auras de l'eau.

Envie de.... douceur

Envie de.... vacances


mardi 2 juin 2009

juste trop mimi

Encore une affaire « Made in China ».





Banque de sperme en Chine. Don de sperme si tu préfères.

Toujours dans le but ultime d’informer. Rien de plus.

On remarquera la propreté des lieux et le savoir-faire des "ouvrières". Tout semble aseptisé, tout se fait dans les règles de l’art pour prélever le précieux liquide qui est exporté et se vend à prix d’or vu sa rareté….. Ah ces chinois, toujours en avance sur la planète !

Une mère possessive ça tue




Poaime à l’enfant prisonnier

Je suis à vos pieds
Pour vous délivrer
De votre forteresse
Souffrez que je vous donne un baiser
Et qu’ainsi de SES bassesses
Vous ne soyez plus opprimé

Sortez de votre palais de songes
La foule veut vous entendre
Poaimer sur l’amour et non le mensonge
Qu’une mère engendre

Allez, prenez votre guitare
Qu’on entende vos lyres pâmées
Ne soyez point avare
La foule est à vos pieds…

in memoriam


Ci-gît un coeur
tué au champ d'honneur
de votre indifférence
un coeur qui porte sa blessure
comme un drapeau...

Ci-gît un coeur
coeur de pierrot désespéré
corde cassée à sa guitare
ne chante plus pour lui
le clair de lune....

Ah et puis non
Je ne veux plus être triste
Ici vit un coeur
Il est plus fort que tout
Aucun besoin de vous.