samedi 29 août 2009

Le complexe de ………




J’ai relu « Les Femmes savantes » de Molière ce samedi pluvieux. J’ai passé l’âge de jouer aux fesses les jours de pluie (rires).

Le complexe que maikeresse aimerait que vous trouviez est un trouble caractériel qui fait croire à une personne que tous les individus de sexe opposé qu’elle rencontre éprouvent aussitôt le coup de foudre pour elle, et cela malgré toutes les preuves du contraire. Il y a un personnage dans « Les femmes savantes » qui en serait atteint. Tu peux toujours gougouler, hen, j’suis pas folle, j’ai vérifier avant nan !

Dans les cas les plus pathologiques, comme celui de --------- justement, ça devient une obsession, une folie.

Folie qui peut rester douce, insignifiante, voire amusante. Dans certains cas extrêmes cependant, cette folie peut devenir dangereuse, violente. Ou encore mener à certaines formes de schizophrénie. Dans la pièce de théâtre, les gens rient mais dans la vraie vie, ce ne doit pas être jojo.

Dès la 4e scène du premier Acte, mieux, dès les premiers mots qu’elle énonce dans la pièce, on sait à quoi s’en tenir, elle avoue sans le savoir son complexe.

Clitandre, l’amoureux de Henriette, voudrait qu’elle l’aide et lui dit :
« Souffrez, pour vous parler, Madame, qu'un amant
Prenne l'occasion de cet heureux moment,
Et se découvre à vous de la sincère flamme... »
Bélise ne le laisse pas s’expliquer, elle l’interrompt illico en lui rabâchant :
« Ah ! tout beau, gardez-vous de m'ouvrir trop votre âme :
Si je vous ai su mettre au rang de mes amants,
Contentez-vous des yeux pour vos seuls truchements... »

Autrement dit, elle est persuadée qu’il est amoureux fou d’elle. À tel point qu’elle lui sert une tirade d’avertissement afin qu’il pèse sur la pédale douce.

Clitandre a beau lui seriner, lui répéter sur tous les tons qu’elle erre, qu’elle a tout faux, elle ne veut rien savoir.

Furax, il lui lance pour en finir :

« Je veux être pendu si je vous aime ! »

Mais même à ça, elle ne veut toujours rien savoir et tient à garder son idée fixe.

« Non non, je ne veux rien entendre davantage, » lâche-t-elle en s’éclipsant.

Lui, il n’en revient pas : « Diantre soit de la folle avec ses visions »

Alors, de quel complexe s’agit-il ? (indice, le nom d’un personnage de la pièce). Facile ! Pour peu qu'on se donne la peine de tout lire...la réponse est dans le texte.

15 commentaires:

  1. CE QU'IL EST BOLLÉ CE PETIT CANCRE.....


    oups, j'ai pas eu la réponse encore :).....

    RépondreSupprimer
  2. ah bin bravo ! T'as pas triché au moins....balaise ! Ouage de phoque ! Complexe de la fève... misère !

    RépondreSupprimer
  3. Serait-ce plutôt le complexe de Bélise ?

    RépondreSupprimer
  4. T'aimes Rammstein ??

    http://www.youtube.com/watch?v=F0ivS16j6FM

    RépondreSupprimer
  5. ah bin voilà la VRAIE bonne réponse Marinbad ! T'as trouvé ça tout seule ? T'as pas demandé à tes parents, hun hun ???

    Sinon, tu auras une belle étoile dans ton cahier.

    RépondreSupprimer
  6. ah ! Ça fait longtemps que j'avais entendu cette chanson : c'est la ouate....oui c'est bien moi la paresseuse. J'aime la barbaàpapa et le papier cul doux doux...j'aime pas quand c'est rèche et que ça t'arrache la peau hihi!!!

    je sors faire des courses là. Il n'y a plus de dimanches au kénéda. tout est ouvert, comme en semaine. Même les coiffeurs.

    Allez, sois sage marinebad(si ça se peut....)

    RépondreSupprimer
  7. c'est qui ce Desclous encore ???
    dédiou de chiotte!!!

    RépondreSupprimer
  8. desclous est un petit élève dont les parents on payé pour venir ici, tout comme toi.

    Mais moi la principale question que je me pose est celle-ci : CÉ QUI LE CANCRE QUA DIT MAIKERESSE A DES GROSSES FESSES PENDANT QUE J'AVAIS LE DOS TOURNÉ HEN ? CÉ QUI ?

    et pis cé quoi toutes ces boulettes de papier par terre ?

    RépondreSupprimer
  9. c'est Desclous! je l'ai vu faire pendant que vous aviez le dos tourné! il s'est pincé le nez et a dit : "MAIKERESSE A DES GROSSES FESSES", et il a jeté toutes ces boulettes par terre!!

    RépondreSupprimer
  10. tu n'as rien à dire pour ta défense et en plus tu as dit un gros mot ??? Allez, TU SAIS CE QUI TE RESTE À FAIRE. Oura oura, plus vite que ça...marche !

    marinbad, viens ici mon petit chouchou d'amour.....

    RépondreSupprimer