vendredi 27 janvier 2012

les hommes ne font pas que lire aux chiottes, ils écrivent


A Harry un ami qui vous veut du bien Analyse par PLIHON

13 commentaires:

  1. Tout à fait, moi même, ma prose est bien meilleur quand je suis sur les toilettes...

    RépondreSupprimer
  2. mais ta prose ne sent pas la rose...:)

    RépondreSupprimer
  3. Détrompe toi, elle est délicatement fleurie...

    RépondreSupprimer
  4. gnac gnac gnac... au parfum de Lilas en aérosol ? Tsé veut dire....

    RépondreSupprimer
  5. Heureusement que la vmc s'occupe de faire évacuer l'air...

    RépondreSupprimer
  6. en effet, surtout que maintenant que je doute de l'endroit où tu écris les chroniques de Toorsch, j'ai comme moins envie de les lire :)

    RépondreSupprimer
  7. Dans mon sanctuaire... Au milieu des disques, des livres, des films et des BD.

    RépondreSupprimer
  8. nettement préférable aux chiottes :))

    RépondreSupprimer
  9. Après je ne te raconte pas ou je range mes affaire, va savoir jusqu’où ma paresse me mène.

    RépondreSupprimer
  10. bin oui après tout, vive l'égalité des sexes dans tous les domaines de la vie !

    RépondreSupprimer