vendredi 25 septembre 2009

là, mémère en a assez !


Cet ordi est lent comme....la tortue depuis quelques temps. Toutes les vérifications d'usage ont été faites par "l'usagère" (je suis une GREnouille, pas une nouille hihi). Rien n'y fit !!! Alors demain, c'est au docteur qu'il ira ce petit cancre (peut-être même tantôt tiens). Ouais....pas pour rien que c'est au masculin, UN ordinateur misère (jeul sais c'est niaiseux écrire ça et si j'aimais ça être niaiseuse hen )! Depuis une heure, je n'ai réussi qu'à écrire deux commentaires. SÉRIEUX ! Chez Éric.
SAINTE-MISÈRE PRIEZ POUR NOUS !


Tout ça pour dire, ne me cherchez pas dans les prochains jours, public en délire....
Ribbet sacramant !
"la mer c'est dégeulasse, les poissons baisent dedans" Renaud
(et les grenouilles de mer itou)


13 commentaires:

  1. nelly arcan, je ne la connaissais pas.
    pas voulu en parler chez mistral.

    tarde pas trop à revenir.
    (je fais pas qu'inventer, les histoires. moi aussi mon ordi déconne ces temps-ci.)

    RépondreSupprimer
  2. Noooon! Ton ordi a un virus, probablement le H1N1!

    RépondreSupprimer
  3. JP : Sage décision...anyway, ton com chez Mistral hier sur la mort et en lien, sans le savoir...

    Ton ordi déconne ? Explique moi..

    Finalement, je vais attendre à lundi pour l'apporter au docteur et comme mardi j'aurai mon ordi du bureau...cependant ce sera lent ici. Et j'ouvrirai mes mails plus tard.


    Pat pat pat....moi aussi j'ai encore cette grippe de type "A"...ce serait donc lui l'osti d'ordi....qui me l'aurait refilé ! Merde. As-tu une masse ?

    RépondreSupprimer
  4. j'oubliais JP, Éric aussi parle de Nelly Arcan sans la nommer. Et Mistral, je vais y faire un saut drette là.

    RépondreSupprimer
  5. y'avait un poème de ce poète québéquois dont je me souviens plus le nom. pas la première fois qu'il poste des trucs de lui. un gars qui avait fini à l'hôpital psy. un lettré, sensible, au 19ème siècle, ça avait moins de chance de s'en sortir qu'aujourd'hui, je crois.

    RépondreSupprimer
  6. Nelligan JP, Nelligan. Et oui il aurait plus de chance today ! Il n'était pas "fou" et au pire des cas, ya les médocs qui fonctionnent assez bien maintenant !

    C'est son méchant père qui l'avait fait enfermer. Qu'il brûle en enfer !

    RépondreSupprimer
  7. J'allais le dire Rainette, mais tu m'as coupé l'herbe sous le pied!Il faut lire son histoire d'amour avec sa belle qu'il rencontrait régulièrement dans une petite chapelle sur le Mont-Royal et qu'il a attendu en vain, puisqu'elle mourut entre deux rencontres. Il ne s'en ai jamais remis. Souffrant de psychose, il fut interné à l'âge de 20 ans.Il faut lire ce qui se passait à l'époque dans le carré St-Louis, au temps des ombrelles pour les femmes....un pur délice! Son histoire m'a toujours profondément touchée car mon papa souffrait de psychose maniaco-dépressive, aujourd,hui, on dit le "mal bi-polaire."

    RépondreSupprimer
  8. Merci Nanou, je lirai cette histoire, c'est certain. Ton papa n'as probablement pas eu la chance de connaître le lithium qui rend ce "mal" très supportable je suppose !!!!

    Mal bipolaire, une phase maniaque suivie d'une phase dépressive, vivre en dents de scie, mais des dents très creuses selon le degré de "gravité". Je ne pratique pas mais j'ai un fait un bac en psycho. Ça date un peu par contre. (tu vois bien que je ne suis pas méchante hen ?)

    RépondreSupprimer
  9. les montagnes russes, je rajouterais....

    RépondreSupprimer
  10. quoi ! L'époque des dinosaures serait-elle révolue ? :)

    RépondreSupprimer
  11. Rainette,
    tu connais bien la dynamique de la maladie. Le lithium fait des merveilles en effet. Malheureusement, mon père négligeait de prendre ses médicaments... Aujourd'hui, il existe un autre médicament pour traiter la maladie. Avant sa mort il y 4 ans, c'est ce que mon père prenait, mais je ne me rappelle plus du nom.

    RépondreSupprimer
  12. Allô ! Allô !

    Je suis de retour. Je t'ai préparé quelque chose. Maikeresse Rainette strikes again.

    http://abeille344.blogspot.com/2009/09/adulescente-alors-on-ne-sait-pas.html#links

    RépondreSupprimer