samedi 3 octobre 2009

À TROP PLIER L'ÉCHINE ON ATTIRE LES COUPS








Il faut choisir son camp. J’avais commencé à plier l’échine mais aujourd’hui, la famille Falardeau et ses amis me redonnent le goût de me redresser. Espérant que ce sera pour le reste de ma vie.

Le fils Falardeau a soulevé un point super important lors des funérailles de son père : si vous ne faites pas l’indépendance les péquistes, OUT !


26 commentaires:

  1. toi aussi ta gueule


    bise

    (autrement dit, on peut se dire n'importe quoi en autant qu'il y ait le mot bise à la fin....sacré JP)

    RépondreSupprimer
  2. le JP Two commence à être bourré mais tantôt il a m'a écrit kek chose de pas mal plusse beau dans un courriel perso :

    "pierre falardeau (le petit céline canadien qui en a chié sa mère sur cette terre à force de vouloir la rendre mieux)"

    C'est pas beau ça ! Il est juste un modit frônçais en plus ! Il parle de Ferdinand Céline et non Céline Dion, m'est avis...

    RépondreSupprimer
  3. M'est avis aussi!
    Un grand Monsieur que Falardeau, rien de petit au contraire.


    Kiss rainette redressée.
    Blue

    RépondreSupprimer
  4. Hum...Viens donc lire mon billet du 24 juin dernier Rainette.

    RépondreSupprimer
  5. Le Parti Québécois fut le parti d'un mandat. La suite, c'est à dire le PQ d'aujourd'hui, le Bloc et tout le reste, n'a rien à voir avec l'indépendance du Québec.

    Je suis surpris que tant de gens n'aient pas vu cela.

    Accent Grave

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Pas suiveuse mais sensible, malgré ma fraiche implication et de loin de facto dans cette volonté d'indépendance, j'en suis, parce qu'elle défend des valeurs qui me sont chères ( en dehors de toutes écoles confondues , chère Rainette), la liberté, la défense de son histoire et de sa langue de surcroit que je partage, mais aussi quel que chose qui me parit plus profond encore , le respect de ses racines et de ce besoin que l'on a être rattaché, je suis sensible à l'histoire de ce pays qui est le votre et qui me touche, m'en sens tellement proche, ne suis pourtant qu'une maudite française!

    RépondreSupprimer
  8. hihi Héléna ! Une maudite "frônçaise"....suiveux, je parlais des québécois en général, on nous colle souvent ce qualificatif. Je sais que tu es sensible à notre histoire, toutes écoles confondues....

    RépondreSupprimer
  9. :-)

    Pourquoi on vous colle ce qualificatif de suiveux, j'ai pas dû en rencontrer de cet acabit pour ma part!

    RépondreSupprimer
  10. Héléna, tu vas à la bonne école alors t'en sais assez pour affirmer qu'il était un grand !

    Nanou, j'ai lu, ton texte m'a profondément touché.

    Oups, Éric, j'avais oublié de conclure par "amen", la messe est dite :)

    Accent grave : des suiveux ????

    (j'ai supprimé mon commentaire précédent car j'y ai apporté des corrections, l'essentiel de ma réponse est ici)

    RépondreSupprimer
  11. Oups oups, tu supprimes et plus rien n'a de sens, pas grave, mais quand même!

    RépondreSupprimer
  12. Héléna, on ne peut modifier sur blogspot, alors j'ai supprimé, on ne peut non plus interchanger l'ordre des commentaires. C'est que j'avais copié un passage du blog de Nanou sans lui demander la permission. Je l'ai enlevé.

    Bon on reprend. On se fait souvent critiquer pour notre manque de prise de position et d’action. On dirait que la majorité est résignée et ne s’intéresse pas à la politique, aux actions gouvernementales, ils suivent l’opinion de la majorité sans mot dire. Bien sûr ce n’est pas ce que tu liras sur la majorité des blogues québécois que tu suis, ces derniers n’étant pas réactionnaires, pour la plupart.

    Beaucoup on encore la mentalité : « né pour un petit pain », résignés à se faire manger la laine sur le dos, préférant chialer dans les lignes ouvertes des stations de radio plutôt que de poser les vrais questions et agir….

    RépondreSupprimer
  13. J'avais cité Nanou mais ne lui avais pas demandé la permission. Voilà.

    RépondreSupprimer
  14. Rainette,
    j'apprécie beaucoup et merci! Mais faut pas te sentir coupable.

    Bon, à vous tous alors, Rainette faisait référence à mon billet du 24 juin dernier. Alors, pour ceux et celles que ça intéresse, venez le lire, ça rejoint les propos de Rainette, un petit complément à son billet!

    Merci encore Rainette...

    RépondreSupprimer
  15. Pas de dommage comme disent les anciens Nanou !

    C'est juste qu'on ne peut pas faire ce que l'on veut dans la section commentaire, à moins que je ne sache pas comment.

    J'espère qu'on ira lire ton beau texte du 24 juin et que dorénavant, ce sera le 24 juin à l'année ! On se comprend n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
  16. Blue sent d'instinct et d'intestins que les Français n'ont pas à se mêler de nos affaires d'indépendance. Trop peu trop tard. Ça n'a pas marché durant la guerre de sept ans, ni la révolte de 1837, ni la visite du Général Chuck de Gaulle, ni la permanence de Frenchie Jarraud, Jean Guida, Paul Buissonneau, ni le fly-by de Paul M. Marchand, Maurice G. Dantec, Yves Navarre: on fera nos affaires ou on les fera pas, mais entre nous et sans un seul soupir hexagonal intempestif!

    RépondreSupprimer
  17. T'as raison Christian, entre nous, mais je crois bien que selon le droit international public (hum, quelle culture) on a besoin d'au moins 1 état pour nous reconnaître, après.

    Maintenant, si Blue demande qui est Frenchie Jarraud,Jean Guilda ou Guida....je te l'envoie ok ?

    RépondreSupprimer
  18. ouais.
    ben en tous cas, me casse.

    bise

    RépondreSupprimer
  19. à trop plier "la chenille" on attire les coups héhé !

    RépondreSupprimer
  20. iMPOSSIBLE !mes seins sont trop gros...j'peux pas me couper les ongles de pieds non plus :0

    RépondreSupprimer