mardi 24 avril 2018

Le Charme discret de la bourgeoisie


280 commentaires:

  1. Yen a qui jouent du piano debout et d'autres qui font pipi debout !

    RépondreSupprimer
  2. poaime pour marie-charlotte pétard :

    je vais me suicider
    encore
    reviens moi
    toujours

    bis"

    RépondreSupprimer
  3. qu'est-ce que t'as fait d'Aurora, ce soir, ordure ?

    c'est encore la seule personne qui vaille la peine qu'on s'intéresse un peu à elle et elle est pas là.

    même en mode rediffusion elle vaut mille fois mieux que la plupart des crétins en direct. sa lumière est de meilleure qualité, je pense. tu crois pas ?

    quand aux pourris qui m'ont empêché de lui donner un peu de biffetons en trafiquants mes comptes, ceux là, ils le paieront un jour.

    ita est.

    je te souhaite de crever vite, mais lentement, curé de flic mafieux de merde. les 40 années de vie que tu m'as volé, je les oublie pas. c'est peut-être rien pour toi, mais pour moi, ça compte, en plus de tout le reste.

    ordure.

    RépondreSupprimer
  4. Aurora

    https://cdn.shopify.com/s/files/1/2114/3711/products/thumb_b61f0d3c-1b08-458e-9729-5d4343dfa16f_400x.jpg?v=1498180009

    RépondreSupprimer
  5. Aurora est parti depuis bien longtemps
    et
    les liseurs d'avenir m'ont enfermé
    dans ce trip
    vers 1975
    n'est-ce pas ?

    Ou 1976.

    ça date,
    bb.

    ils ont eu tout le temps de reconfigurer
    patiemment
    chaque connexion synaptique
    rebelle
    à même ma cervelle.

    C'est leur temps à eux
    la patience.

    Celui de l'écrasement progressif de mon être.

    Leur mission.

    Bien.

    Je te donnes ces derniers indices :

    « ce n'a jamais été à moi,
    que tu as eu à faire,
    jusqu'à présent.

    Et ce ne sera jamais moi,
    que tu verras,
    quand tu y penseras. »

    car je suis
    et je demeurerai toujours
    l'effacé.

    Malika
    je t'aime.

    FIN

    RépondreSupprimer
  6. c'est gentil,
    merci.

    mais je dois aller acheter des merguez végétariens anémiques pour le méchouis qu'on a prévu pour ce soir, avec delphine molto, tu sais, celui avec les tambourins marocains déjà programmés de longue date, et qui tintent dans la nuit des tentures entrouvertes aux vent venants, selon les synthèses... c'est jenny qui va être contente, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ébé, pour être sincère : "ne me reparles plus de jenny, sil te plait, car ça ne me fait même plus mal au coeur de repenser à elle, ces temps, alors quelque part, c'est que je dois être mort moi aussi, bisous"...

      Supprimer
  7. ouf ça craint ton affaire. Sois vigilant, les fâcheux rôdent autour de la machine à photocopier, cache toi bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu ne compatis pas à mon désarrois humide, bb.

      c'est la raison pour laquelle je vais prendre des vacances en afrique noire, chez les outous et les toutsys rescapés des massacres procréés par cette affreuse chose qu'est la vie de l'affrontement perpétuel technique...

      alors ne fais pas ta maline, ou je te sperme tous mes ancêtres à la gueule, chierie...

      Supprimer
    2. les outous et les toutsys, y'zauraient dû mettre du papier aluminium sur leurs têtes, pour pas adhérer à la logique du génocide de masse, mais comme on leur avait dit que ça filait le cancer, sont morts, ces cons...

      Supprimer
  8. je ne te demande pas
    d'être vigilant
    ni de croire

    ni d'aimer la musique jusqu'au boutiste de coltrane
    ou de alien shabbat
    ni d'adhérer aux théories sexuelles des grands libérateurs défunts
    mais juste
    de t'arrêter dans cet endroit
    au milieu de la pluie qui pleure
    comme oublié de tout
    pendant que la ville entière semble s'endormir
    et que je suis là
    sans toi

    Malika

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouf ça craint ton affaire. Sois vigilant, les fâcheux rôdent autour de la machine à photocopier du café, cache toi bien dans ma chatte-ventre.

      Supprimer
    2. apprendre, et le jazz, c'est pas se résigner dans le noir, le jazz, qui n'en finit pas de commencer...

      yé.

      Supprimer
    3. oh là j'ai pas dit oû te cacher, mais si tu veux revenir dans ma chatte-ventre, entres-y comme tu en étais sortis quand tu es né, la tête en avant, fonce et force autant que tu peux.

      Supprimer
    4. ça risquerait pas de me boucher les oreilles ?

      parce que j'ai déjà la tête qui siffle, à force d'écouter tout throbbing gristle du début à la fin du monde, vers décembre 2006, à charleville-mézières, dans l'appartement qu'avait occupé cette petite bouddhiste végétarienne toute tranquille, juste avant que j'y débarque, moi et mon armée de CDs de noise au vin rouge du comté d'orange...

      Supprimer
  9. malika, je t'accuse.

    je t'accuse de m'avoir condamné à être amoureux de toi pour toujours, alors que aurora est vachement plus belle que toi... et j'arriverai jamais à faire de aurora mon amoureuse, dans la vie, l'univers... car elle a un cerveau condamné par les créatuers de cerveaux qui lui irriguent son sens contre le mien, ceux du lycée du garros, c'est tout, bref...

    RépondreSupprimer
  10. malika, ce qui te manque, à toi, comme à HotSandraXX ou qui tu voudras, comme aurait dit Dantec, ben c'est d'être Aurorablu quand elle jouissait sur Eurolive, et offrait son jus de chatte à la caméra, ouverte, totalement, et c'est pas la vioque de brigitte soit-disant fontaine qui pourra me contredire du bas de mon nouveau nivellement understanded (beau-oui)

    RépondreSupprimer
  11. c'est pas en islande que j'irai faire des petits à gudrun, vu que sa carrière l'a rendue frigide, comme l'avait profithésé naneige, breft...

    RépondreSupprimer
  12. aurorablu restera toujours une enfant du jimi hendrix experience. parce que je l'ai vu dans ses yeux.

    c'est ainsi.

    RépondreSupprimer
  13. je ne m'en fais pas pour aurorablu, car son destin est protégé par l'esprit défunt de jimi hendrix, mais en mieux que ce qu'il offrait sur scène.

    c'est la vérité.

    RépondreSupprimer
  14. parce que je veux te soumettre à ma loi antiloi
    bb

    et que j'ai trouvée la voie de la critique
    en ton sain de future maman amovible

    RépondreSupprimer
  15. commentaire des éviers tourelles déviants :

    c'est sur que si celle ci est arrivé à notre niveau,
    faudra pas s'abjurer indéfinitivement en ce qui concerne la greffe de laurent palau, ce survivant de merde...

    RépondreSupprimer
  16. poaime !

    je m'emmerde dans dans ma vie
    car je ne peux pas avoir d'enfants

    RépondreSupprimer
  17. et si tu pouvais tu en aurais ? C'est bien du trouble tu sais. ça braille, ça chie, faut toujours les guetter, nannnn....pas pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais, j'en voudrais une bonne douzaine, mais tu sais, chez nous, en bas age, c'est la femme qui s'occupe des bébés. nous, les petits mâles, on ne s'en occupe que quand ils ont 5 ans. c'est comme ça. du coup, ça me laisse un peu de temps.

      et ça tombe bien, parce que je dois me venger des gens qui me prennent pour un cobaye depuis que je suis gamin, et qui forment des générations de maquereaux pourris totaux et racistes dans leurs écoles d'ingénieurs et d'infirmières, et toutes les autres, biensur. vu qu'aucun corps de métier n'est plus à l’abri de rien, dans un monde aux normes françaises, mais aussi, chinoises, ou russes, etc-etc...

      Supprimer
    2. mais il faudrait quand même que tu préviennes alain chatenet que ce n'est plus avec laurence sarniguet, que je veux me marier, mais avec laurence ostolaza, qui est un peu plus vieille, mais aussi beaucoup plus basque, et que donc, ça me convient vachement mieux que maya lauqué... pas que j'aie quelque chose contre les arméniennes ou les ukrainiennes, comme le laisserait jubileusement sous-entendre ce gros connard de lionel médou, (dont l'objectif principal dans la vie reste de faire des êtres humains à sa portée de gros débiles haineux alcooliques et racistes à son image) mais c'est juste que je voudrais couper les ponts avec certaines personnes, c'est tout. parce qu'elles m'ont été imposées par un destin tout faux et artificiel fabriqué de toutes pièces, et qui avait pour but de faire de moi le nouveau steven spielberg, mais dont je ne voulais pas. et d'ailleurs, je ne voulais même pas être présentateur télé, ni même animateur radio, avant qu'ils arrivent et foutent leur bazar en branle dans ma tête de drogué légal.

      non. moi, ce que j'aurais voulu, ç'aurait été de vivre de calins, de bisous et d'eau fraiche dans un petit jardin paradisiaque, avec Aurora, et quelques animaux, comme des écureuils, des lapins ou des loups gentils, qu'on aurait laissés gambader librement autour d'une jolie fontaine, c'est tout. et c'était pas grand chose, comme voeux, mais les professeurs du lycée technique on préféré mettre ma bien aimée dans une boite et la violer devant moi tous les jours pendant plusieurs années pour m'apprendre ce qu'était le VRAI amour, parce qu'ils ne veulent pas que leurs élèves soient de gros débiles mièvres qui croient que les attentas, c'est juste à la télé, alors que la guerre, c'est aussi dans la vie intime de ta sexualité propre, jusque dans ton slip ou ta culotte (quand tu as la chance d'en être pourvu, ce qui n'est pas le cas pour tout le monde)...

      alors tu comprendras que je ne peux que remercier ce genre de zigoto avec une franche lueur de reconnaissance inéquivoque au fond des yeux, et leur souhaiter tout le bien du monde. parce que sans eux, je n'aurais jamais été aussi guéri de ma naïveté de paysan à moitié assyrien sur les bords que je ne le suis devenu, si je n'avais pas eu la chance de subir leur superbe thérapie de pointe.

      alors merci.

      et ceci dit, sans aucune ironie.

      et puis bravo, et FIN, surtout.

      (+ tu comprends bien que c'est plus par dépit qu'autre chose que j'ai fini par réorienter mon choix originel sur laurence ostolaza plutôt que sarniguet, mais que de toute façon, c'était avant tout en raison du fait que les grands masters de mon destin truqué avaient décidé d'à tout prix m'éviter le grand bonheur de ma vie aux côtés de MA SEULE CHéRIE VéRITABLE de TOUS LES TEMPS, en lui bourrant la chatte d'électrococs afin de stimuler son intelligence maintenue jusque là dans un état larvaire, que je m'étais résigné à celà.

      alors surtout, au revoir, aussi.
      et merci à jacques prévert.

      RE-FIN FINALE.

      Supprimer
    3. mon idéal restant évidemment d'arriver à faire fusionner la morale chrétienne des origines avec les idées de Nietzsche, que je n'ai pas trop lu, vu que j'étais occupé, mais que je vais aussi pouvoir me rattraper grâce à mes cours du soir, en compagnie de ma petite copine aztèque, qui finira surement championne de basket-ball si j'en crois ses derniers relevés hormonaux...

      Supprimer
    4. bonne résolution. pi j'avais toujours rêvé de faire fusionner l'héritage génétique d'un quetzacoatl avec celui d'un assurbanipal, alors ça tombe bien d'avoir toute la matière de base à portée. pi de faire ami-ami avec une tour de guet, ça calmera peut-être un peu ta parano... ils ont pas une équipe mixte, à montaut-les-créneaux ? vous pourriez en monter une, avec la petite échalas, ça vous ferait passer le temps, pi ce serait aussi pour toi l'occasion de définitivement faire ton deuil de la petite inca émancipée, non ?

      Supprimer
    5. ben, j'avais déjà fait mon deuil avant même 2014, mais depuis, il est revenu... ça doit faire quelque chose comme 6 ans...

      Supprimer
    6. jean-philippe, pardon de t'intervenir, mais le standard est saturé d'appels en provenance du monde entier et d'ailleurs, depuis que Laurence Sarcophage Précolombo a prononcé le mot "échalas". beaucoup de gens ne saisissant pas le sens de cette intrusion idiomatique à même leur champs syntaxique de conscience directe, on a même noté une recrudescence des locations de dictionnaires de langues mortes précolombiennes, ou pire, dans certaines bibliothèques de banlieue.. pourrais-tu nous éclairer sur le sens de ce verbe en l'étayant de ta propre définition personnelle, si je ne m'abuse, ou muse ?

      Supprimer
    7. ben, un échalas, d'après ce que j'en sais, c'est un mec plus grand que la moyenne, et un peu benêt, ou maladroit, "mauagit", comme on dit en occitan de par ici. enfin, d'après ce que j'en retiens. un être humain de grande taille, en gros, quoi. et donc, UNE échalas, comme le proposait Laurence, ce serait donc un peu comme ce qu'aurait pu devenir Cécile Torossian si ses parents ne l'avaient pas condamnée à subir un traitement à base d'hormomes d'anti-croissance, comme ce fut le cas pour elle au début des années 80... tu vois ?

      Supprimer
    8. wouahou, merci beaucoup.

      tout parait bien plus clair à présent, thank you very much, jean-philippe, te couvrès de besos multilenguals en tù corazon rojo...

      sayonara!

      Supprimer
    9. ébé, de rien, en fait, tu sais...

      Supprimer
    10. et il partit HUMBLEMENT arroser le petit arbre à pizza qui avait pris le soleil pendant toute la journée, au fin fond de la cours, sous les huées des enfants prodiges, en fait...

      et...

      comme un cancre...

      ouais... comme un cancre, en fait, tu vois ?

      Supprimer
  18. en fait, j'allais encore dire des saloperies à propos de lionel médou, comme quoi je ne me faisais pas de bile pour lui, vu que de toute façon, il était copain avec philippe katerine, hubert-félix thiéfaine et marine le pen réunis, mais je crois que je vais m'abstenir, parce que de toute façon, il est déjà assez malheureux comme ça... et que c'est pas la peine de dépasser les doses prescrites sur l'ordonnance, hein... même si helena noguerra aurait dû mettre au monde au moins une bonne demi-douzaine de mes rejetons, si les facheux ne s'en étaient pas mélé... mais ça...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bah, tu sais la héléna, c'est une brune, poilu sous les bras comme linda de susa, et toi, ce qu'y te faudrait, ce serait plutÖ une petite blonde mignonne et à 95% norwaygienne, comme aurélie pégaz-blanc, en fait, tu vois...

      Supprimer
    2. ouais, on y avait pensé elle et moi à l'époque, mais avec tout ce qui s'est passé depuis. je sais pas.. faudrait peut-être que je la relance sur le sujet, la prochaine fois que je la croiserai.. après tout, c'est vrai qu'elle est on ne peut plus compatible avec mon profil érectile, quand il est en état de bon fonctionnement...

      ouais, faudra que j'y repenses.
      c'est une excellente suggestion, couille à la coque. je te remercie sincèrement de ton intervention.

      Supprimer
    3. ouais, voilà, quand on tient une bonne idée, faut la porter jusqu'au bout, c'est ce que je dis toujours. et je le fais.

      mais d'ailleurs, tiens, ça me fait penser, t'écoutes toujours autant amon düül, ou ça t'a un peu passé depuis le temps, hm ?

      Supprimer
    4. j'ai jamais écouté amon düül, c'est de la daube. je faisais semblant.

      non, moi, mon truc, c'est vangelis, surtout les musiques de film sur les animaux qu'il a composé pendant les années 70 ou 80, et ce long-métrage, là, celui avec des anglais qui font de la course à pieds sur la plage vers le début du 20ème siècle, tu sais...

      Supprimer
    5. ouais, voilà, les chariots de feu.

      Supprimer
    6. je veux bien divorcer, ou tuer mon mari et tous mes enfants et même ma mère pour venir vivre avec toi, mais à condition que tu arrêtes de boire, jean-philippe.

      Supprimer
    7. cool. donne moi juste le temps de finir ce cubi de "La Croix Du Pin" que j'ai entamé hier au soir, et tu pourras tranquillement commencer à décimer ta famille actuelle, mon amour.

      je t'attends déjà.

      Supprimer
    8. et alors, Aurélie Pégaz-Blanc commença à peigner calmement ses cheveux devant le miroir de la salle de bain, à l'étage, en songeant minutieusement à élaborer son plan de destruction et de libération finale déjà en pleine émulation technique et stratégique dans sa tête de petite blonde amoureuse de jipe. mais quand elle regardait dans la glace, en face d'elle, ce n'était plus son visage qu'elle apercevait, mais celui d'Aurora... si bien qu'elle en laissa tomber son petit peigne rose de terreur... sur le tapis orange...

      à suivre...

      Supprimer
  19. bon.
    Aurora n'est toujours pas là.
    c'est de ta faute.
    je pense que tu viens de perdre un bon client ma grande.
    adieu.

    RépondreSupprimer
  20. saches que l'on n'atrappe pas les mouches avec de la gentillesse au vinaigre balsamique de modène...

    RépondreSupprimer
  21. jipé de balzac6 mai 2018 à 20:54

    ce soir, le vent est calme comme un rocher de brutalité matérielle. aucun souffle ne vient troubler l'agonie de l'air suspendu tel un étau au dessus de ces innombrables paires de poumons accrochées à ces esses de boucher et pendant aux fils électriques désormais désertés par les hirondelles. et la lune pleut comme un relent malsain de blancheur étouffante au dessus des toits fuyants et peureux des chaumières angoissées par l'ennui viril et souffreteux du mal en rut... une nouvelle couvée est en route...

    FIN.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. magnifique.

      en te lisant, on a parfois l'impression que l'air devient du marbre. aucun pore ne semble plus jamais possible, nulle part... c'est accablant d'évocation, on se noie en vrai... même les bulles sont là, bien palpables...

      Supprimer
    2. je sais, mais bon, j'aime pas trop les compliments, en fait. ça me fait trop penser à de la confiture païenne...

      Supprimer
    3. possible, mais c'est pas ça qui me ramènera Aurora...

      Supprimer
    4. tu l'aimes vraiment, en fait, cette petite, non ?

      Supprimer
    5. tu ne comprends pas. c'est pas simplement que je l'aime, c'est que c'est le seul être vivant au monde que j'aime, et que je veux pour moi.

      c'est tout.

      il n'y a qu'elle qui existe.

      les autres ne sont que des parties de décors artificiels qui flottent dans l'eau verticale de faux torrents suspendus dans le vide, et que l'on peut traverser comme des murs de gelée de figue au safran...

      Supprimer
    6. ouais, c'est sûr.
      me semble que c'est clair.

      mais dis-moi donc, ton idée de nouveau blogue, là, alors, tu sais, "les murs ont des moustaches", il en est ou alors ?

      Supprimer
    7. je crains de ne pouvoir te donner de réponse avant d'avoir eu recours à l'oracle.

      désolé.

      Supprimer
    8. de la confiture réduite en purée (compote) non merci ! Pour le reste je suis d'accord.

      Supprimer
    9. t'es romantique...
      comme de la rome antique, toi.

      Supprimer
    10. je dirai même plus :

      ton arôme antique me hante tel une tique...
      sur qu'avec moi, tu tiens le bon ticket,
      ma caille...

      Supprimer
  22. pour le blogue je ne trouve aucun mur aik des moustaches alors je n'ai pas encore commencé.Si tu en trouves je suis preneuse, ton prix sera le mien.

    RépondreSupprimer
  23. un truc que j'ai écrit en pensant à la photo d'Aurora qui est en pature sur le site de eurolive en ce moment, quand on se connecte à sa fiche :

    Danse macabre immatérielle
    des corps symboliques effacés.

    L'esprit seul face à lui-même
    s'ennuie de toi.

    Ton corps reste exposé dans la fenêtre
    sans tête.

    Un sentiment de perdition
    me relie à lui.

    Si l'esprit n'avait jamais existé
    ils ne se seraient pas donné autant de peine
    pour le détruire.

    L'être parfait qu'ils modèlent
    est un monstre froid
    analyste
    débarrassé du poids des certitudes
    et des doutes.

    Il chemine lentement dans la nuit
    en quête d'informations.

    Et si ses sentiments sont encore en activité
    c'est qu'ils servent de réflexes vitaux
    ou de stimulis
    à l'organisme qui les abrite.

    Rien de plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais, c'est pas mal, tu vois,
      petit homme au couteau,
      quand tu te donnes la peine.

      merchi mon bave.

      Supprimer
    2. notre rire inhumain étouffera-t-il la rébellion couvée qui s'ouvre, dans les devantures machiavéliques élaborées par des savants collabos, au gré des pharmacies hétéroclites se nourrissant de notre peur de crever ou de souffrir "comme des porcs", comme aurait pu dire le père d'Aimable Conne, ce clown, ou...

      mais merde, j'ai oubliée la suite de ce que je me tenais pour....

      rha, et puis merde, je suis tellement absorbé par le sens de la formule, que j'en perds finalement le sens initial de ma propre pensée....

      Supprimer
  24. elle était belle comme l'apocalypse promise qui ne venait jamais. j'avais son numéro de téléphone, écrit sur un petit papier rabougris que je gardais dans ma poche de jean. un papier chiffon, un papier magique, un papier honteux, papier de la résistance... je la sentais sortir du petit papier parfois, surtout quand j'étais assis dans le bus, et elle venait alors gratter ma crasse sous mes ongles, à l'aide d'une pelle mécanique miniature...

    je l'aimais. je l'aime encore.

    je n'ai jamais connu son visage, ni l'odeur de son coeur, mais je la sens pourtant toujours et encore palpiter à même mes moments de faiblesse, juste en haut des falaises perchées sur les creux des vagues hawaïennnes de cette série télé que je suis aciduement, la nuit, quand je cherche le sommeil en bouffant des smarties, devant mon poste de télé noir et blanc antédiluvien miniature, celui que m'avait offert norbert, le lendemain de l'enterrement de mamie...

    RépondreSupprimer
  25. je sais que je me répète, mais en même temps, je suis sincère car je t'aime au moins relativement, jean-philippe. saches le.

    mais arrêtes donc cependant de boire, s'il te plait. et mets toi à l'écriture, sérieusement. tu as tellement de choses à nous avouer... et qui restent si sensiblement émouvantes, souvent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est possible, réré,
      mais pour tout t'avouer :

      "je crois pas que ça me ramènera Aurora, jamais"

      alors tu vois, quoi...

      Supprimer
    2. bon, écoutes...

      je sais plus quoi dire.
      on a tout essayé avec toi, même le recyclage de vieilles collabos scatophiles, mais ça n'a pas marché, alors je sais plus...

      tu as même téléchargé le film de ma femme à propos de cette folle de tueuse en série du 19ème siècle, une fois, mais tu ne l'as même pas regardé.... alors pourquoi tu télécharges des trucs que tu ne regardes même pas, hm ?

      Supprimer
    3. t'as qu'à demander ça à Accromega,
      c'est lui qui sait.

      Supprimer
    4. c'est con à dire,
      et à s'avouer à soi-même, aussi, surtout, entre autres,
      mais je crois que la meilleure solution avec jean-phi,
      c'est de le déconnecter, en fait, parce que...

      bref.

      Supprimer
    5. et ils mirent alors...
      des années à le faire.

      jusqu'à mednan, en fait.

      FIN.

      Supprimer
  26. ouais,
    mais tu vois,
    non seulement mon chien n'est pas social,
    mais en plus,
    ma femme est une merguez...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est pas une merguez,
      c'est une pétasse.

      Supprimer
    2. huhu,
      on dit plus les chariots,
      mais les charlots de feu...

      Supprimer
    3. tu te répètes,
      on avait déjà vu ça avec les fous du stade.

      ça doit être un remake,
      ton trip.

      Supprimer
    4. tout est un remake, de toute fachon, mednan,
      alors comme dirait Chaint-Pierre :

      "j'ai guère niqué qu'à guernica"

      FIN.

      Supprimer
    5. oui, mais ça,
      c'était avant que Lionel Médou ne fut réincarné en petit cocker noir...

      ce n'est plus pareil, à présent.

      Supprimer
    6. oui,
      ce n'est plus le même homme depuis qu'il a changé de voiture...

      tu veux te marier avec moi ?

      Supprimer
    7. oui, mais avant,
      je dois finir de me transformer en jumbo.

      sans quoi, je ne pourrais jamais que rester l'ombre d'Elle. indéfiniment...

      Supprimer
    8. NON!
      Pitié!

      Je ne suis pas la grande magicienne!

      c'est EUUUUUUUUUXXX!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Libera Me, Jipe!!!

      Supprimer
    9. pas besoin de crier,
      suffit de demander.

      voilà,
      tu es libre.

      allé, adieu.

      FIN.

      Supprimer
    10. c'est plutôt tranchant, comme dénouement. tu aurais au moins pu te donner la peine de faire durer un peu, afin d'entretenir un minimum de suspense, et de tenir le souffle coupé du public en haleine...

      Supprimer
    11. ouais, mais non. j'avais déjà essayé, mais c'était pas compatible avec le concept de la grande brulée. qui reste le fil conducteur de toute l'intrigue...

      tu m'en veux pas trop j'espère, hm ?

      Supprimer
    12. un peu,
      mais pas trop,
      ça va.

      allons nous en, veux-tu ?

      Supprimer
    13. pas avant d'avoir passée ma sale gueule d'éléphant-woman à l'acide...

      je te rejoins dans le taxi, j'en ai juste pour quelques minutes. en attendant, tu n'as qu'à demander à Angela Jones de te raconter l'histoire de ma montre en or, tu sais, celle qui a fait l'Indochine.

      allé, à tout dessuite ma petite démone...

      Supprimer
    14. mais...
      jipe, qu'est-ce que ça veut dire ?

      Supprimer
    15. jipe de la mafia8 mai 2018 à 10:28

      ça signifie simplement que Maya Lauqué n'est plus vraiment la bienvenue sur le plateau de la quotidienne, à partir d'aujourd'hui... astheure.

      tu n'es pas de mon avis, Laurence ?

      Supprimer
    16. Laurence est partie acheter du jambon, mais si tu veux, je peux la remplacer en tant que ta femme. ça ne te dérange pas trop, j'espère...

      Supprimer
    17. Laurence n'est plus ma femme,
      c'est Aurélie.

      mais moi, ce qui m'inquiète, plutÖ, c'est d'avoir laissé la grande brulée dans les bras de Gérard Hourbette, hier au soir, sur le petit chemin... pas toi ? parce que ce mec, je sais pas... mais ça m'a tout l'air d'un énorme buveur de bière artisanale, hm ? qu'est-ce t'en penses ?

      Supprimer
    18. t'as raison, je le sens pas moi non plus.
      lui et sa tête de déterré vivant. il m'a l'air tout droit sorti d'un vieux couvent pas très catholique sur les bords, si tu vois ce que je veux dire.

      nike lui sa gueule, et sauve sa meuf, jipé.

      Supprimer
    19. hé oui,
      mais je peux pas...

      Supprimer
    20. et tu fais bien...

      alors arrêtes de me menacer, parce que de toute façon, tes harcèlements incessants n'ont plus de prise sur moi depuis que jenny est passée dans notre camp, et hervé ladevèze reste mon ami, et mon garde du corps devant l'éternel... alors si tu crois encore impressionner ton monde avec tes turlututus de rien dutout, hé bien non, c'est fini... n'est-ce pas hervé ?

      Supprimer
    21. mais comme hervé était un homme avisé, et au pouvoir de réflexion prudente murement aguérie, il déclina délicatemnt l'offre que venait de lui suggérer Maya de prendre part au conflit, en prétextant qu'il devait aller faire le plein d'essence, au Leclerc; mais se contenta en vérité de dévaler les escalier en courant, et d'ouvrir la porte secrète dissimulée derrière le tapis mural rouge qui tenait lieu de décoration entre le second et le troisième étage du château, côté sud, et ainsi, de s'engouffrer dans cette petite pièce contigûe dont l'existence restait inconnue de tous, sauf de quelques rares initiés, et dans laquelle il se mit alors à relire compulsivement l'oeuvre intégrale du marquis de sade, en mangeant des petits gateaux secs trempés dans du cidre doux, en compagnie du cadavre imaginaire de marie-charlotte piérard et des ricanements hystériques de hyènes hallucinatoirement démoniaques d'aurorablu...

      Supprimer
    22. et oui, mais aurora, c'est pas une meute de hyènes, c'est une petite poupée vaudou...

      imbécile.

      Supprimer
    23. oui, je sais, hervé.

      mais comme je suis moi-même un zombie...

      Supprimer
    24. huhu!

      un zombie cokin, oui...

      Supprimer
    25. ha, oui, et au fait, jipe le génie.
      je tenais au passage à te signaler que ton Aurélie chérie était morte, dans la nuit, sous la pluie, lors d'une crise d'asphyxie, et que j'étais désormais ta seule et unique maikeresse d'amUr devant l'éternité t'ayant été allouée par ces fadas de deus.

      je te laisse cependant finir ton cubis de "La Croix Du Pin" avant de t'indiquer quel sera ton nouvel emploi du temps. (ne te dérange pas en cherchant à me contacter quand tu seras arrivé à destination, je le sentirai instantanément et me mettrai tout aussi instantanément à ta portée, le temps d'un clin d'oeil. l'espace d'un gentil pet... à plus tard, mon petit trou du cul...

      Supprimer
    26. tiens, chérie, tu tombes bien justement, parce que je voulais te demander... voilà, y'a une petite souris qui a semble-t-il mangée la mie du petit bout de pain que j'avais laissé sur la table de la cuisine, la nuit dernière... je le sais, parce qu'en grignotant, elle a creusée une petite galerie à l'intérieur de la crôute, qui n'était pas là lors de ma dernière visite. tu crois que je peux consommer les restes du quignon sans attraper la peste ? ou que c'est trop dangereux ? parce que les souris, ça reste quand même des petits rats...

      Supprimer
    27. à tes risques et périls...

      Supprimer
    28. jipe et le cubis8 mai 2018 à 14:09

      faut-il pardonner à l'avance aux gens qui ne nous ont encore fait aucun tord, ou provoquer en eux le désir de nous en faire, afin de mieux pouvoir par la suite leur reprocher d'avoir étés trop gentils avec nous ?

      Supprimer
    29. tu me fatigues avec tes onomatopées infantilisantes. gobe quelques tranquillisants pour accompagner ton vin rouge, et vas chercher tes vieux cds de Massive Attack à la cave. branches la sono, et à toi la nuit... on se retrouvera à la fin du cubis, comme prévu... basta!

      Supprimer
    30. jipe et son amie amniotique8 mai 2018 à 14:22

      bonne idée.

      https://www.youtube.com/watch?v=u7K72X4eo_s

      merci du conseil, ma puce...
      ça évitera sûrement à tout un tas de fausses-couches d'advenir, cette nuit durant...

      c'est déjà ça de gagné, bisous.

      Supprimer
  27. on n'est pas sérieux quand on a 17 ans.
    surtout 60 ans après..
    ou 10, dans la machine, c'est cool.
    on compte plus, ou si, plutÖ.

    t'as choisi ton camps ?
    tu reçois encore des signaux directs ou c'est en différé ? on se fait pas d'amis sur internet ni ailleurs, surtout moi, tu crois que c'est juste un hasard, dis-moi ? c'est à cause de la picole... moins je parle aux gens, plus j'en sais sur eux, tu crois pas ? t'es ou, t'es qui ? nan, je vais tuer personne, même si tu m'en as donné envie, souvent... en me prenant pour ta décharge à haine, sale con. haine de merde, mort de merde.

    un tombeau inca. comme par hasard.

    encore un coup des wizards...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pourquoi tu me dis ça ?

      Supprimer
    2. c'est pas à toi que je parles,
      c'est à tous ces connards, ma puce.

      désolé.
      désolé que ça tombe sur toi.

      Supprimer
    3. puis ne m'écoute plus, parce que de toute façon, depuis que je suis tout sec, je ne suis plus que l'echos des choses que j'ai ressenties antan, mais sans les émotions. juste un fantôme

      alors travailles bien, et pas de bêtise.

      Supprimer
    4. pi c'est des menteurs, et des manipulateurs.

      FIN.

      Supprimer
  28. Aurora est là, ce soir, mais je ne me laisserai pas avoir.
    c'est fini les conneries.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. excellente résolution, mon coeur.

      Supprimer
    2. marrant, tiens, je me disais : "picole, police, c'est les mêmes lettres, pas dans le même ordre..."

      t'en es ou de ton cubis, chéri ?

      Supprimer
    3. ben, tu dois être plus au courant que moi, vu que t'as une règle graduée intégrée, non ?

      Supprimer
    4. là, t'es un rien vexant, mon gros.

      un point en moins.

      Supprimer
    5. ha, tu vois bien que j'avais raison!

      t'es une putain de comptable, comme Lionel Médou, toi...

      Supprimer
    6. "putain", je note.

      t'es pas en train d'arranger ta côte en bourse, j'te signale.

      Supprimer
    7. bah, merde, pardon, excuse-moi, bordel!

      Supprimer
    8. mouais, ça, on a déjà essayé, mais le problème avec toi, c'est que plus on t'excuse, et plus tu nous ressert de ton mÖvais paté. alors il va falloir que tu changes tes habitudes culinaires, mon gros, sans quoi, ça risque de secouer gravos dans ta mouss-mousse-chipsta, bébé...

      Supprimer
    9. j'irai me plaindre à l'abbé pierre.

      même pas peur.

      Supprimer
    10. jean-philippe, Jenny a raison.

      tu ne devrais plus abuser de la patience des pauvres comme tu l'as fait égoïstement jusqu'à présent, finir ce cubis, et retrouver la route de ton coeur. tu déssoules, tu prends une bonne douche, et demain matin, en te levant, tu reprends ton courage à deux mains.

      non ?

      Supprimer
    11. jipe le trafiqué par le trafic8 mai 2018 à 17:28

      ben...

      je te jète pas la pierre, pierre...

      non ?

      Supprimer
    12. fais gaffe, petit.

      celui-là, c'est le plus faux-cul de tous.

      Supprimer
    13. nan.
      je crois pas.

      je pense plutÖ qu'y transcende.
      c'est plutÖ un vieil alchimiste, à mon goût.

      la volonté, tu vois ?
      tu comprends ce que je veux dire ?

      Supprimer
  29. quelqu'unE a vu passer Jean-Philippe Laffitte par ici? ESt-ce celui qui signe Jipe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est qui çuilà ?
      un usurpateur ?

      Supprimer
    2. non, pas un usurpateur, un citoyen de la terre qui habite la ville (bled pour dire vrai) de Preignan dans le Var. Il est correct, sans dossier judiciaire, tu peux lui faire confiance.

      Supprimer
    3. hmmm...

      chuis pas persuadé. pas qu'il ait pas de casier, ça, je remets pas ta parole en doute, mais de là à lui faire confiance, ça... ce serait un peu comme deux mondes en un...

      Supprimer
  30. jipe (je sais pas pourquoi, j'allais dire blaise)
    tu crois qu'on est encore loin de montmartre ?

    parce que les vibrations du train, les rails qui défilent, tout ça, j'ai comme l'impression qu'ils m'empêchent de lire mon livre plus loin que la 17ème page...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est possible.

      ça m'est arrivé à moi aussi.
      mais bon, dis-toi avant tout qu'il s'agit d'une question de sécurité nationale, et vas te payer un schweps à la cafète. pi ramèn' moi donc un paquet d'gris... que je m'en roules une aussi sec à la place de ce satané vieux mégot, tu seras un kraut.

      Supprimer
    2. c'est bizarre, j'ai comme l'impression que tu tenterais d'être authentiquement gentil avec moi, et sans sous-entendu, serait-ce un piège ?

      Supprimer
    3. ben, franchement, je sais plus trop.

      mais dis-moi donc un peu.
      est-ce que pour toi, les femmes qui ont beaucoup des poils sur les bras, sont forcément des êtres plus sataniques que les autres, hm ?

      réponds moi franchement.

      Supprimer
    4. ben, pour être honnête, je pense que ça fait partie des superstitions entretenues par le régime en place afin de maintenir l'équilibre des choses, mais qu'une femme avec plus de poils sur les bras que les autres, ben... non, c'est pas forcément une démone.

      voilà, tu es satisfait ?

      Supprimer
    5. ha, ouais, d'accord, je vois...

      Supprimer
    6. les loups gentils.
      ça existe pas.

      les loups, c'est beau, j'aime bien.
      sauvage.

      Supprimer
  31. jipe, tu sais, je suis juste une fille normale.

    tu sais ce que devient Dakota ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non.

      mais pourquoi t'interviens alors qu'on s'était mis d'accord pour laisser les derniers mots à Aurora, bordel ? t'as envie de foutre la merde, ou quoi ?

      Supprimer
    2. laisse, c'est pas grave.

      Supprimer
    3. jipe, c'est l'acier8 mai 2018 à 19:17

      héhé, ouaisouais, je vois.
      tu crois m'avoir par les sentiments salopard, hm ?

      mais je te laisse plutÖ en compagnie de cet exemple d'intégrité, qui nous vient tout droit du nord-ouest, chéri :

      https://www.youtube.com/watch?v=AhUzMGQLid4

      tu vas voir, ça va faire des bulles.

      bise

      Supprimer
    4. et souviens-toi bien que roger barrett est mort le jour même de ma tentative de suicide par injection massive d'insuline, au début de l'été 2006, et que pour, moi, ce n'est pas seulement le fruit du hasard, mon gros :

      https://www.youtube.com/watch?v=z7CDj7Jr0eo

      voilà, c'est tout.

      bye.

      Supprimer
    5. bon, si j'en crois le compteur, ça fait déjà une bonne dizaine de minutes que tu as vidé le cubi, mais qu'il te reste toujours à licher le fond de ton verre avant mutation...

      alors qu'est-ce que t'attends, mordieu ?

      Supprimer
    6. ben, que tu me le demandes.
      chuis un sentimental, moi.

      et n'essaie surtout pas de me faire croire que tu n'avais pas compris. voilà, HOP, glouglou, c'est fait... passons à tout autre chose.

      Supprimer
    7. ouais, moi aussi Lémur,
      pareil.

      Supprimer
    8. nan, moi je crois que je t'aime plus que toi.

      Supprimer
    9. ouais, moi aussi Lémur,
      je t'aime plus que toi.

      Supprimer
  32. écoute, merci de faire les réponses, je ne puis pas toujours être là mais je te lis avec plaisir, comme si c'était du Bourroughs. Alleluia. Amen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. possible, mais c'est pas ça qui me ramènera Aurora.

      Supprimer
    2. ça, c'est sûr.

      surtout depuis qu'on sait qu'elle a fugué sur un grand drakkar noir... en général, ces gens là, ils foncent tout droit jusqu'au bord du monde, en navigant jour et nuit, et arrivé en bordure du précipice, PLOUF!

      Supprimer
    3. salut, rien à voir, mais bon, voilà, je m'appelle johnny, et je suis le frère jumeau caché de scarlett johansson.

      je voulais vous demander, vous auriez pas vu ma soeur ?

      Supprimer
    4. si, dans un film, mais y'a pas mal de temps déjà, ça remonte à des mois, sinon des années.

      pourquoi, elle vous manque tant que ça ?

      Supprimer
    5. laisse tomber Lémur, ce mec est un mytho.

      y'a 15 jours, il se faisait passer pour le fils caché de renaud séchan et de miou-miou, et si tu le croises en boite de nuit ce soir ou ce week-end, il te dira qu'il est l'ancien bassiste des mysterians, ou le nouveau coiffeur de buddy holy... alors qu'en fait, c'est un sex pistol.

      Supprimer
    6. ok, merci du tuyau, bébé.

      Supprimer
    7. allons manger quelques beignets,
      ou quelques churros.

      j'ai une faim de loup.
      ça te dit ?

      Supprimer
    8. tu sais bébé,
      quand c'est toi qui le proposes,
      je suis toujours prêt à dévorer la terre entière...

      Supprimer
    9. tu sais, Jenny, on pourrait se marier.

      ça nous engagerait à rien, mais on serait au moins sûr de ça...

      Supprimer
    10. il faut que je réfléchisse.
      j'ai pas beaucoup dormi,
      alors je te répondrait plus tard.

      Supprimer
  33. j'espère que vous savez tous les deux que le mariage c'est pour la vie, jusqu'à ce que mort s'en suive.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour ta gouverne :

      En France

      Une loi autorisant le divorce est promulguée en 1792 pendant la Révolution et abrogée en 1816 sous la Restauration. Il est rétabli en 1884.

      Une loi du régime de Vichy du 2 avril 1941 restreint les possibilités du divorce (il ne peut avoir lieu dans les trois ans suivant le mariage). Elle est abrogée à la Libération par l'ordonnance du 12 avril 1945.

      Après la Première Guerre mondiale, le nombre de divorces en France croît. Il se stabilise à 30 000 par an dans les années 1930 avant d'augmenter à nouveau après la Seconde Guerre mondiale, jusqu'en 1946, où on en compte 76 658 (nouveauté, ce sont davantage d'hommes qui demandent le divorce et on compte en 1946, 60 % de plus de demandes motivées par l'adultère féminin que masculin). Il décroît ensuite jusqu'en 1955, pour retrouver le chiffre de 30 000 par an.

      pour aller plus loin :

      Irène Théry, Le Démariage, justice et vie privée, Odile Jacob, 2011

      Yves Charnet, Le Divorce, Belin, 2013

      Basile Bernard, Je me suis fait larguer, Éd. Eyrolles 2014

      Supprimer
    2. forcément, ça donne plus envie
      tout d'un coup.

      Supprimer
    3. j'étais persuadé que ça allait te plaire.

      Supprimer
  34. hé, réré, je voulais te demander.
    le mec qui n'était pas michel drucker, là, tu sais, c'était qui dans cette affaire ?
    le méchant proxénète, ou le gentil petit bonhomme chargé d'assurer un minimum les arrières des filles une fois leur mise en préretraite ?

    parce que j'ai toujours eu un doute à ce sujet.

    RépondreSupprimer
  35. bonne question! Je sais de qui tu parles mais je n'arrive pas à me souvenir de son nom. Par contre je vois son visage dans ma tête. Ça va me revenir. Et tuas raison, cette loi promulguée par la France me plait bien. Ita est câlisse.

    RépondreSupprimer
  36. jipe incubated13 mai 2018 à 13:34

    et sinon, les gens de la vraie vie, t'en connais toi ?
    ils existent, au moins, ou c'est une légende ?

    ils font des trucs pour les fêtes, ou c'est juste de la publicité ?

    RépondreSupprimer
  37. noël, joyeux noël,
    bon baisé de fort de fraaaaaance!

    ce soir on passe à la télééééé!

    ce soir ensemble on va chantéééééééé!!!!

    RépondreSupprimer
  38. bon, vais continuer ma partie de wesnoth pour finir de tuer ce dimanche qui n'en finit pas.

    on a encore pas mal de problèmes à régler, plus tard.

    RépondreSupprimer
  39. ici c'est pire qu'en France, c'est la fête des mères aujourd'hui alors ça ne finit plus de finir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on se plaint, mais quand même,
      c'est surement moins difficile à vivre que dans "le club méditerranée des otages du liban",
      le bouquin d'arinathanael elbouditoutfrascas-trustchat.

      Supprimer
  40. t'as bien raison, faut se comparer aux pires que soi et on va cesser de se plaindre, bande ploucs que nous sommes (et moi en particulier)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nan, faut pas se comparer, t'as pas compris.
      par contre que tu sois la reine des ploucs, ça, je veux bien le croire.

      Supprimer
    2. ça m'a même parut évident depuis le début.

      Supprimer
    3. de toute façon, si t'étais pas la reine de quelque chose, ils ne nous auraient jamais mis ensemble.

      vu que chuis un prince.

      Supprimer
  41. je l'ai déjà dit, mais je me répète :

    "la différence entre nous, c'est que les princes, y sont intelligents, alors que les ploucs, y sont malins".

    je te reverrai devant le cinéma.
    adieu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais, mais si tu cherches pire que les ploucs et les princes, ça s'appelle Christophe Bourseiller.

      et ça c'est vraiment du lourd.

      FIN

      Supprimer
    2. à ce compte là, moi, j'ai pire que Bourseiller, ça s'appelle Thiéfaine et Bruel qui couchent ensemble.

      non seulement c'est lourd, mais en plus, c'est juteux.

      Supprimer
  42. moi je crois plutôt qu'y faut pas faire de généralité.

    RépondreSupprimer
  43. par contre je suis d'accord là, il y a plus de différences entre les ploucs eux mêmes qu'entre les espèces de toutes sortes. Espèce de plouc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu sais même pas ce que c'est, un plouc, pauvre abrutie.

      Supprimer
  44. Lémur, connard!
    t'as encore tout effacé, connard!!!

    tu crois que tu pourras m'oublier comme ça,
    en passant ta vie à te cacher???!!!

    tu crois au père noël, Lémur, tu crois au père no-hell, bébé!!!

    RépondreSupprimer
  45. ils comptent sur le non-renouvellement de l'imaginaire par abus de solitude, mais à mon avis, ils n'ont pas encore compris ce qu'était l'anarchie, ces connards...

    RépondreSupprimer
  46. ils enferment les cerveaux des gens dans des ordinateurs, et... il y a des coupures, et des films de boules qui rendent impuissants, et des scandales...

    on a même retrouvée une mouette rieuse qui pleurait dans le radiateur d'un vieux camion abandonné sur le bas côté d'une petite route trouée de nids de poule, à quelques kilomètres d'ici, dans un fossé profond rempli d'eau boueuse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est pas les films de boules qui rendent impuissants, c'est le sirop contre la toux.

      Supprimer
  47. tu sais, je voudrais pas t'emmerder, ni rien,
    mais dupontel, c'est un collabo.

    faudrait pas oublier, hein ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais, t'as raison, je le vire de mon fond d'écran, je remets les cochons étripés à la place.

      Supprimer
    2. bon, jipe,
      maintenant que je sais que tu es Lémur,
      ben...

      et si nous devenions amis, hm ?

      Supprimer
    3. je ne suis pas Lémur.
      Lémur est un personnage de fiction.
      comme la plupart des gens enfermés dans cette blogue, tu comprends ?

      Supprimer
    4. ...
      mais pourtant, moi, heuuu...

      je suis bien réelle, non ???°°)°µ*µ

      Supprimer
    5. mais oui, biensur, ma puce.
      comme moi.

      toi et moi, on est les seuls personnages réels, dans cette fiction. tous les autres sont soit des robots, soit des intrus...

      Supprimer
    6. c'est une momie, morte y'a plus de dix milles ans... mais ils l'avaient tellement perchée durant son existence terrestre qu'elle se croit encore en vie.. et aurora n'est que le putain de dentier de michael gira!!

      il n'y a que toi
      et moi,
      c'est tout.

      et biensur que je veux être ton ami, tu sais bien que je veux même plus que ça, non, c'est pas clair de chez clair ???? nom de dieu ???

      Supprimer